Une intention d’homicide à coup de tournevis

Jeune tué à Mayotte : six personnes interpellées

Photo : France Mayotte Matin

On en sait un peu plus sur la mort d’un jeune de 19 ans devant son lycée à Sada, dans l’Ouest de Mayotte. En tout, sept personnes ont été identifiées comme pouvant être impliquées dans cette agression. Six personnes ont été interpellées, annonce France Mayotte Matin. Le procureur Camille Miansoni a annoncé que dès le lundi 2 septembre, quatre personnes, toutes mineures, ont été déférées et mises en examen pour chef d’assassinat. Deux d’entre elles ont été placées en détention provisoire, et une autre sous contrôle judiciaire, avant d’être envoyée au centre éducatif fermé de La Réunion. Une quatrième a été incarcérée le temps de préparer sa défense. Enfin dans la soirée, deux autres jeunes ont été placés en garde à vue. (Photo lycée de Sada / France Mayotte Matin)

L'autopsie du corps du jeune de 19 ans a été réalisée ce mardi 3 septembre 2019, indiquent nos confrères de France Mayotte Matin. Le procureur Camille Miansoni donne plus d'informations sur ses blessures : "la victime a reçu plusieurs coups sur différentes parties du corps, à la tête et au thorax". Il a ajouté que ses blessures avaient été relevées "au niveau de la tête, provoquée par des cailloux et des pierres".

Les coups qu'il a reçus ont entraîné un traumatisme crânien, mais selon le procureur ce ne serait pas la raison du décès. Celui-ci est lié aux blessures qu'il a subies au niveau du thorax. Ses organes vitaux ont été touchés.

L'autopsie a aussi révélé que la forme des blessures laisse penser que les agresseurs ont utilisé un tournevis. Les coups ont entraîné une hémorragie interne, qui a provoqué la mort du jeune. "L'un des coups ne lui a laissé aucune chance de survie" a déclaré Camille Miansoni. "On est plus dans de simples violences mais bien dans l'intention de tuer."

Les faits se seraient déroulés en deux temps. D'abord une première rixe a éclaté entre deux groupes de Sada et de Passamainty, les jeunes de Sada se sont ensuite retirés pour aller chercher des galets sur la plage, avant de revenir devant le lycée. Un deuxième affrontement impliquant cette fois des jets de pierres a commencé. Une sacoche pleine de galets a été retrouvée sur place selon l'enquête. Son décès a été prononcé à 13h30 soit trois heures après le début des affrontements.

Pour le procureur, pas de doute, "quand quelqu’un est à terre et qul’on continue à s’acharner, on peut détecter une intention d’homicide. Il y a eu la volonté d’aller jusqu’au bout." Mais les motifs de l'agression, eux, restent assez flous. Les premières auditions révèlent que certains jeunes interpellés ne connaissaient pas la victime, indique France Mayotte Matin. L'enquête se poursuit.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com avec France Mayotte Matin

mots clés de l'article : Mayotte , crime , Actus Reunion

suivez-nous