Océan Indien par Imaz Press, vendredi 6 décembre 2019 à 12:30
Phase de pré-alerte cyclonique activée (actualisé)

La forte tempête Belna "potentiellement très dangereuse pour Mayotte" selon Météo France

image description
image description

Le système Ambali, passée en cyclone tropical très intense ce vendredi 6 décembre, a été rétrogradé en "cyclone intense". Désormais à 1315 km des côtes réunionnaises, ce système présente des rafales qui peuvent pointer à 175 km/h. Il reste cependant très éloigné de La Réunion. C’est le deuxième système, qui se situe également au Nord de La Réunion, baptisé Belna qui inquiète davantage les prévisionnistes de Météo France. Il s’agit pour l’instant d’une forte tempête tropicale, qui se trouve à 1610 km de La Réunion et à 660 km de Mayotte. La préfecture de l’île aux parfums a activé la phase de pré-alerte cyclonique. Le système devrait passer en cyclone tropical dès ce samedi 7 décembre à 10h, puis en cyclone intense, il pourrait passer à proximité de Mayotte en fin de week-end. (Photo : Mtotec)

La tempête tropicale Ambali qui était la première officielle de la saison vient de passer en "cyclone tropical très intense", avec des vents maximaux estimés sur mer à 175 km/h. Il se trouve à 1315 km au Nord/ Nord-Est des côtes réunionnaises et à 1870 km de Mayotte, et se déplace à une vitesse de 13 km/h. Selon Jacques Ecormier, chef prévisionniste à Météo France, ce cyclone "va vite mourir" et ne menace ni La Réunion ni Mayotte. Il devrait être rétrogradé en tempête tropicale ce samedi 7 décembre.

Lire aussi : Ambali est la première tempête tropicale de la saison cyclonique

Deuxième système baptisé pour cette saison cyclonique : la forte tempête tropicale Belna, avec des vents maximaux estimés à 110 km/h. Contrairement à Ambali, le deuxième système se renforce. Les rafales sur mer peuvent poussser jusqu'à 155 km/h. Cette tempête se trouve à 1610 km au Nord/Nord-Ouest de La Réunion, et à 660 km de Mayotte, avec un déplacement également à 13 km/h. C'est cette tempête qui retient toute l'attention des prévisionnistes, en raison de sa proximité avec Mayotte.

Le système "devrait désormais s'engager en direction du Canal de Mozambique, avec un déplacement prévu incurver progressivement en direction du sud-sud-ouest" communique Météo France ce vendredi 6 décembre.

Inquiétude sur l'île aux parfums

La tempête Belna étant désormais à 660 km des côtes de Mayotte, le préfet a décidé d’activer la phase de pré-alerte cyclonique" à compter de ce jeudi 5 décembre 2019 à 18h.

"Il existe une menace cyclonique potentielle dans les 72 heures" ajoute la préfecture de Mayotte. Météo France indique que "le système devrait se déplacer vers le sud-sud-ouest en s'intensifiant. Il pourrait passer à proximité de Mayotte en fin de week-end, début de semaine prochaine. La situation reste encore incertaine (erreur possible de l'ordre de 200km)."

Jacques Ecormier donne de plus amples détails : "c'est une menace potentielle mais le système est potentiellement très dangereux pour Mayotte". Les conditions sont réunies pour indiquer que "le phénomène va s'intensifier". Les prévisionnistes envisagent un passage à proximité de l'île aux parfums dans la nuit de dimanche à lundi, "mais cela pourrait être plus tôt, dès la journée de dimanche 8 décembre", indique Jacques Ecormier.

Dans un communiqué ce vendredi 6 décembre, Météo France précise qu'il "reste une incertitude non négligeable sur la trajectoire prévue, de sorte que toutes les hypothèses, y compris la plus pessimiste, à savoir celle d'un passage direct sur Mayotte, restent envisageables".

La tempête pourrait passer à l'Est de l'île aux parfums mais les prévisionnistes ne se prononcent pas encore sur la distance entre Belna et les côtes de Mayotte. "Des conditions de vents réellement dégradées ne seront ressenties que si le centre du phénomène venait à passer à moins de 80 km de Mayotte" précise Météo France.

Une tempête qui peut passer en cyclone très intense

Le passage sera en tout cas "assez rapide", puisqu'il s'agit d'un petit diamètre : entre 160 et 200 km. Mais l'impact sur l'île aux parfums peut être réel : "il faut s'attendre si la tempête se rapproche à des rafales importantes de l'ordre de 150 km/h, ce qui peut être problématique en raison de l'habitat relativement précaire sur l'île" explique le chef prévisionniste de Météo France.

"De fortes pluies peuvent aussi impacter l'île dès la fin d'après-midi le samedi puis dans la nuit, le vent peut se renforcer", ajoute-t-il. De plus, Mayotte est sensible aux risques de submersions, "elle peut être menacée par la houle cyclonique venant du Nord-Est".

La plus grande prudence recommandée aux habitants

Selon Jacques Ecormier, "on ne peut pas exclure que la tempête passe en cyclone tropical, voire en cyclone très intense". Si tout ceci reste au conditionnel, Météo France reste claire : "la population de Mayotte doit suivre les recommandations de la préfecture à la lettre et rester très prudente".

La préfecture rappelle les gestes à suivre : ne pas s'approcher du rivage, ne pas entreprendre de sorties en montagne, préparer son habitation en nettoyant les. abords, stocker des outils dans un lieu accessible, et vérifier le bon fonctionnement des portes, fenêtres et volets.

L'inquiétude est vive sur l'île qui ne se trouve généralement pas sur la trajectoire des tempêtes, et où les conditions de logement peuvent faire faire craindre le pire en cas de passage à proximité de l'île...

A La Réunion, un train de houle est enregistré pour ce week-end, sans impact supplémentaire. Il s'agira malgré tout de rester prudent et d'éviter toute sortie en mer. Par ailleurs le Nord de Madagascar peut être également impacté, "on peut pas l'exclure mais la probabilité est faible, environ 10%" exploque Jacques Ecormier. Pour Mayotte, ce taux monte à 50%.

L'île aux parfums a en mémoire les précédents cyclones ou tempêtes qui l'ont déjà impactée. C'était le cas avec Kenneth en 2019, dont les rafales de vent avaient atteint Mayotte, mais aussi Hélène en septembre 2018 ainsi que le cyclone Ernest de 2005.

Le plus marquant restant le cyclone Kamisy, passé très près de Mayotte le 10 avril 1984. Les dégâts liés au vent avaient été considérables.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : météo France , cyclone , tempête tropicale , océan indien , actualités de la réunion , Actus Reunion , Ambali , Belna

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis