Le Copermo est favorable

40 millions d’euros débloqués pour reconstruire le CHU de Saint-Pierre

photo imaz press

Le Copermo (Comité interministériel de performance et de la modernisation de l’offre de soins) a rendu un avis favorable pour le projet de reconstruction du bâtiment central du CHU de Saint-Pierre. 40 millions d’euros ont été débloqués dans le cadre de ces travaux. Nous publions le courrier de la ministre de la Santé adressé à Jean-Paul Virapoullé, président du Conseil de surveillance du CHU de La Réunion à ce sujet.

Vous m’avez fait part de votre attachement au projet de reconstruction du bâtiment central du site hospitalier de Saint-Pierre, porté par le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de La Réunion, et je vous en remercie.

Ce projet d’investissement a fait l’objet le 3l janvier 2018 d’une présentation devant le comité de la performance et de la modernisation de l’offre de soins (COPERMO ), lequel a pour mission de fixer à tous les projets d’investissement des objectifs ambitieux garantissant à la fois la pertinence du projet, son insertion dans la politique régionale de l’offre de soins et la maîtrise de la dépense publique.

Après une analyse menée par le groupe technique interministériel en lien étroit avec l’agence régionale de santé (ARS) Océan Indien, le COPERMO m’a fait part de son avis positif sur ce projet.

J’ai le plaisir de vous informer que j’ai décidé de suivre cet avis. Il m’apparaît en effet primordial que le CHU de La Réunion puisse poursuivre sa modernisation au bénéfice de la qualité de prise en charge des patients de La Réunion et de l’Océan Indien. Avec son nouveau bâtiment central, le site de Saint-Pierre bénéficiera, à l’instar du site Nord récemment doté d’un tout nouveau bâtiment de soins critiques, d’un équipement de pointe et évolutif pour poursuivre son déveIoppement et répondre avec efficacité aux besoins de tous les territoires du Sud de l’Île.

Le COPERMO ayant formulé plusieurs recommandations, destinées notamment à affiner l’organisation et le dimensionnernent de l’offre de soins du CHU, à renforcer le plan d’action de retour a l’équilibre budgétaire et à garantir la soutenabilité du projet, je demande au directeur général du CHU de La Réunion de les suivre avec l’appui de l’ARS.

Conformément à mes engagements, l’établissement bénéficiera d’un accompagnement financier exceptionnel par le niveau national de 40 M€ afin de sécuriser le financement l’opération de reconstruction, dont le coût des travaux est estimé à 109 M6 toutes dépenses confondues, soit 3‘7 % du coût du projet.

Cette décision favorable est la marque de l’attention accordée par le gouvernement aux enjeux du CHU de La Réunion. En effet, le COPERMO lui-même a dû exceptionnellement se prononcer a posteriori sur ce projet, les travaux du bâtiment central de Saint-Pierre ayant été initialement engagés sans actionner l’instruction nationale préalable pourtant requise par la réglementation.

De même, dès l’été 2017, j’ai souhaité que soit annoncé un soutien financier exceptionnel au redressement du CHU, à hauteur de 50 Mé d’aides en fonctionnement sur quatre ans.

Pour autant, ce soutien de l’Etat, pour exceptionnel qu’il soit, ne saurait à lui seul résoudre les difficultés financières majeures auxquelles le CHU de La Réunion est confronté. En effet, c’est avant tout sur les efforts collectifs de la communauté hospitalière que le défi de la transformation reposera.

Le COPERMO assurera un suivi renforcé de l’établissement afin de piloter le versement de ces aides en fonctionnement au regard du respect des engagements pris auprès de lui pour remettre le CHU sur une trajectoire financière soutenable

De grands enjeux sont donc devant nous, et nécessitent d’œuvrer à la mobilisation collective pour optimiser les organisations du CHU et amplifier son attractivité auprès de tous, patients comme professionnels de santé.

 

mots clés de l'article : hôpital , Réunion , reconstruction , La Réunion , centre hospitalier , projet , soins , chu , Actu , Actus Reunion , Copermo

à voir également en vidéo

suivez-nous