Des escroqueries de plus en plus élaborées

Arnaqueurs : sans vergogne et sans scrupule, ils profitent de vous

Les escrocs sont de plus en plus chevronnés, leurs arnaques de plus en plus élaborées et leurs victimes de plus en plus nombreuses. En ce moment, deux types d’escroqueries sévissent à La Réunion et elles se répandent comme une traînée de poudre. tel point que les autorités spécialisées en cybercriminalité peinent à endiguer le phénomène. Car la différence entre les premières arnaques il y a une dizaine d’années et celle de maintenant est flagrante : elles sont bien plus évoluées et bien moins faciles à déceler même pour les internautes les plus avertis.

L'arnaque à l'emploi

La première arnaque vous vend du rêve. Littéralement. Et c’est sans doute ce détail, qui pourrait vous mettre la puce à l’oreille ainsi que quelques petites fautes d’orthographe de ci, de là.

C’est une offre d’emploi de chauffeur livreur. Un poste en contrat à durée déterminée de 6 mois "qui pourrait déboucher sur un CDI" peut-on lire dans l’annonce. raison de 4-5 heures de travail par jour, un poste à temps partiel donc, un salaire de 1.570 euros nets. La belle affaire ! Et il semblerait que l’employeur potentiel ne soit pas trop regardant, les compétences requises pour postuler "charger des marchandises, des produits, définir un itinéraire en fonction des consignes de livraison, livrer une commande, méthode de plan de tournée, vérifier des documents de livraison". Alléchant, non ?

Mais en fait, c’est une belle arnaque ! Sur l’annonce, il est demandé au postulant de joindre "un scan lisible et en couleur" de sa carte d’identité ou d’un passeport et de son permis en cours de validité. L’adresse mail du destinataire n’a aucun lien avec le nom de l’entreprise censée passer l’annonce "Transport Naillet express", une société de cargo et de fret située dans le Poitou en métropole.

D’ailleurs, cette entreprise s’inscrit en faux, expliquant que son image a été utilisée par des personnes mal intentionnées. Contactée, l’entreprise affirme n’avoir rien à voir avec cette annonce, les escrocs sont certes mal intentionnés mais ils sont malins, ils ont rajouté un "i" à Nallet, un détail, qui empêcherait les gérants de la société de porter plainte.

De nombreux Réunionnais auraient répondu à cette annonce. En envoyant un scan de leur carte d’identité et de leur permis, ils risquent de se retrouver pris dans une arnaque aux crédit souscrit en leur nom.

Le chantage au porno

Cette arnaque là, fait la une des médias nationaux depuis quelques jours déjà et La Réunion n’a pas été épargnée par cette arnaque qui a touché des milliers de français.

Sur votre boîte mail, un courriel d’un hacker, du moins une personne qui se revendique comme tel.

Il affirme vous avoir filmé lorsque vous consultiez un site pour adultes. L’escroc demande alors le paiement de 520 euros "le juste prix pour notre petit secret" écrit-il, sous peine d’envoyer les enregistrements à tous vos contacts sous 48h. Cette "rançon" il la demande en Bitcoin, la monnaie la plus répandue sur le web.

Une tentative d’extorsion organisée de grande ampleur. L’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) a reçu plus de 10.000 signalements d’internautes paniqués depuis début janvier. Le patron de l’OCLCTIC, François-Xavier Masson, affirme à l'AFP qu’il ne faut surtout pas payer que quoi ce soit. Peut-être en revanche qu’il est l'heure pour les internautes de changer identifiants et mots de passe, par précaution. Les forces de l’ordre, ont aussi relayé le message sur les réseaux sociaux pour que les internautes ne se "fassent pas avoir".

Ces deux arnaques prouvent bien que les techniques des escrocs du net sont bien plus élaborées qu’avant. On est passé de l'arnaque à l'amour à la "sextorsion" et à l'arnaque à l'emploi.

Pour éviter ces escroqueries, il est fortement recommandé aux internautes de ne pas cliquer sur les mails leur paraissant suspects, de se renseigner sur les entreprises qui mettent des annonces avant d’y répondre et de ne jamais transmettre leurs données personnelles ainsi que leurs papiers d’identité et autres avant de rencontrer un potentiel employeur.

Lire aussi :SOS Arnaques : des mails où vous gagnez des milliers d'euros

Lire aussi :Arnaque : ne tombez pas dans le piège du faux Chronopost

fh/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : internet , escroquerie , arnaque , actualité de la réunion , hacker , Actus Reunion , sextorsion

suivez-nous