Une épidémie est en cours à Madagascar

Attention à la rougeole

AFP/Archives - FRANCOIS GUILLOT

"La circulation de la rougeole dans la région Océan Indien fait craindre l’introduction et la diffusion de la maladie à la Réunion qui en est jusqu’à présent indemne" écrit l’Agence régionale de santé (ARS) ce vendredi 11 janvier 2019. En effet, depuis début octobre, Madagascar connait une épidémie importante de rougeole et la maladie circule également dans d’autres pays de la zone et dans quelques régions de France métropolitaine. Du fait de la situation régionale, plusieurs cas de rougeole sont arrivés à la Réunion ces dernières semaines et pourraient être à l’origine de la transmission du virus sur le territoire réunionnais. L’Agence de Santé Océan Indien appelle donc à une forte vigilance (Photo d’illustration)

La rougeole est en effet une maladie infectieuse très contagieuse, en l’absence de vaccination. Par conséquent, tous ceux qui n’ont pas déjà contracté la maladie dans leur enfance sont invités à vérifier et à mettre à jour si besoin leur vaccination auprès de leur médecin traitant.

Qu’est que la rougeole ?

La rougeole une maladie virale, le plus souvent bénigne, mais qui peut entrainer des complications graves (pneumonies, encéphalites), en particulier chez les enfants de moins de 1 an et les adultes. Elle se transmet par voie respiratoire, en particuliers lors de la toux et des éternuements. Les premiers signes apparaissent après une période d’incubation pouvant aller de 7 à 18 jours : - La température (fièvre supérieure à 38,5C), - La toux, le nez qui coule, des yeux rouges et larmoyants (conjonctivite), - Des boutons rouges (d’abord sur la tête et le visage puis sur le reste du corps) et des lésions dans la bouche - Des signes digestifs de type diarrhée peuvent être présents. La rougeole est une maladie très contagieuse ; un malade peut contaminer entre 15 et 20 personnes. Une personne malade est contagieuse 5 jours avant et jusqu’à 5 jours après l’apparition des boutons.

Comment se protéger de la maladie ?

Les personnes ayant déjà contracté la rougeole sont immunisées à vie (compte-tenu des épidémies fréquentes et de grande ampleur ayant eu lieu durant leur enfance, la majeure partie des personnes de 40 ans et plus sont probablement protégées définitivement).

Pour les autres, la vaccination est le seul moyen pour se protéger de la maladie et d’éviter sa diffusion dans son entourage. Il faut avoir reçu 2 injections de vaccin pour être protégé. Des études faites chez des jeunes adultes à La Réunion montrent qu’environ 30% sont vaccinés de façon incomplète (une seule injection, non protectrice).

Par conséquent, l’ARS Océan Indien recommande, notamment aux moins de 40 ans, de vérifier son statut vaccinal vis-à-vis de la rougeole auprès des professionnels de santé (médecins traitants, infirmiers, sages-femmes…). Selon les cas, le professionnel de santé proposera un rattrapage vaccinal.

Ne pas hésiter à consulter son médecin en cas de signes évocateurs (apparition d’une forte fièvre suivie dans les 2 à 4 jours d’une éruption), afin de confirmer ou non le diagnostic de rougeole.

Ces recommandations valent pour tous et tout particulièrement pour les personnes en partance ou en provenance de pays de la zone.

mots clés de l'article : santé , maladie , ARS , fièvre , Epidémie , rougeole , actualité de la réunion , Actus Reunion , Contagions

à voir également en vidéo

suivez-nous