Un spécimen mort a été découvert récemment

Bateaux, ralentissez : une tortue pourrait être sur votre chemin

Photo/Kelonia

Ce samedi 26 octobre 2019, une tortue était retrouvée dans la baie de Saint-Paul, blessée mortellement par une hélice de bateau. Quelques temps avant, c’était une autre tortue qui était retrouvée de la même façon, bien que celle-ci soit heureusement en phase de cicatrisation aujourd’hui. L’occasion pour rappeler, une énième fois, le comportement à adopter en mer pour éviter ces tragédies.

Les conseils sont assez simples : faites attention à votre navigation et à votre vitesse en mer, particulièrement près des côtes où les dauphins et les tortues se trouvent. "Les cétacés ou les tortues reprennent souvent leur respiration ou dorment à la surface ou en sub-surface, et on ne les voit pas forcément au premier coup d'œil, c'est pourquoi il faudrait qu'une personne se tienne à l'avant du bateau pour vérifier que rien ne se trouve dans la trajectoire" détaille Stéphane Ciccione, directeur de Kélonia.

Lire aussi : La tortue verte récupérée à Saint-Paul a été blessée par une hélice de bateau

La population des tortues est basse à La Réunion : on comptabilise deux femmes adultes et moins de dix mâles adultes. "La mort de ce week-end est un véritable coup dur pour la protection de l'environnement" se désole Stéphane Ciccione. La mort d'une tortue adulte porte un réel préjudice sur la population des tortues à La Réunion. En dehors des bateaux, d'autres menaces, moins importantes, pèsent sur les tortues. Les spécimens jeunes peuvent parfois être trouvés dans les lagons, où ils se nourrissent. S'il n'est pas dérangeant de les observer d'une distance raisonnable, il faut rester attentif à ne pas les déranger. "Considérez que si une tortue arrête de manger pour s'éloigner de vous, c'est que vous êtes trop près" précise Stéphane Ciccione. Les jeunes tortues ayant besoin de se nourrir plusieurs heures par jour pour se développer correctement, il est essentiel pour elle ne de pas être dérangées. "Si elles sont dérangées une fois, ça n'aura pas d'incidence, mais si cela doit arriver plusieurs jours d'affilés, alors c'est un réel problème" avertit le directeur de Kélonia. Ces tortues pourraient par ailleurs tout bonnement décider de ne plus retourner dans les lagons réunionnais, ce qui serait une perte pour nous, comme pour elles.

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : environnement , Kélonia , tortue , actualité de la réunion , Actus Reunion , Respect des animaux

suivez-nous