25 300 véhicules neufs vendus en 2017

Ça roule pour l’automobile à La Réunion

Photo : imaz press reunion

Une étude de l’IEDOM (Institut d’Emission des Départements d’Outre-Mer), a présenté ce mercredi 21 février 2018 "la bonne santé du secteur automobile" comme un bon indicateur de la conjoncture économique de l’île. Record de vente de véhicules neufs en 2017, 1 milliard de chiffre d’affaires pour les concessionnaires : le secteur ne connaît pas la crise.

25 300 : c’est le nombre de véhicules neufs vendus en 2017 à La Réunion, un nouveau record. L’étude de l’IEDOM, publiée ce mercredi 21 février 2018, montre une reprise de la vente de véhicules neufs depuis 2015 avec des volumes de vente dépassant les records de 2007.

Lorsque l’économie se porte bien, les ménages réunionnais achètent plus de véhicules neufs, indique l’Iedom. C’est cette dynamique qui est en marche depuis 2014. "Cette reprise s’appuie sur un regain du pouvoir d’achat, soit +2,8% entre 2013 et 2016" explique Davide Perrain, chargé d’études économiques. Malgré ce record de vente de véhicules neufs, les Réunionnais préfèrent l’occasion. En 2016, les véhicules d’occasion constituent les trois quarts des véhicules vendus.

Cette tendance est aussi marquée par un désamour de plus en plus visible pour les véhicules diesel. "Même si le parc automobile réunionnais est dominé par les véhicules diesel, on remarque que la vente des diesel est en perte de vitesse à la Réunion. L’amélioration du moteur essence, les scandales de tricherie sur les moteurs diesel expliquent sans doute cette tendance" précise David Perrain. Parallèlement, on note une nette progression des ventes de grosses cylindrées.

- Un secteur au beau fixe grâce au crédit à la consommation -

La bonne orientation du marché de l’automobile s’accompagne d’un net regain du crédit à la consommation. Ces crédits comprennent les prêts personnels, les crédits affectés et les crédits renouvelables.

"Un autre types de financement connaît un succès grandissant : la location avec option d’achat" affirme M. Perrain, qui précise que "cette nouvelle forme d’acquisition connaît une progression de 20% chaque année". Dans ce type d’opération, une banque ou un concessionnaire, met à la disposition du ménage un véhicule pour une durée déterminée en échange d’un loyer. Le locataire peut alors choisir d’acquérir le bien pour une valeur définie à l’origine ou le restituer.

Un autre paramètre favorise l’acte d’achat : des taux d’intérêt historiquement bas. Pour un prêt personnel, le taux d’intérêt passe en moyenne de 7% en 2011 à 3,9% en juillet 2017. Cependant, le taux d’intérêt appliqué lors d’une location avec option d’achat reste sensiblement plus élevé que pour les autres types d’acquisitions.

- L’achat d’un véhicule neuf à La Réunion coûte plus cher qu’en Métropole -

Bien que le marché se porte bien, le niveau de vie des ménages réunionnais limite l’accès à l’automobile. "En 2014, 7 ménages sur 10 possèdent au moins un véhicule à la Réunion. La motorisation des foyers se poursuit avec plus de 20 point en 24 ans", soutient David Perrain. Cependant, il reste de 10 points inférieur à la moyenne nationale. "Le faible niveau de vie des ménages réunionnais limite leur accès au crédit et à l’acquisition d’un
véhicule" souligne l’interrogé.

De plus, les Réunionnais le savent : l’achat d’un véhicule neuf à la Réunion coûte plus cher qu’en métropole. Les grands gagnants de cette hausse des ventes sont les concessionnaires. Avec plus de voitures vendues, les 16 concessionnaires automobiles de l’île, présentent un chiffre d’affaire à la hausse proche du milliard d’euros.

Entre 2015 et 2016, le chiffre d’affaires des concessionnaires progresse nettement. Le taux de marge commerciale appliqué par les concessionnaires reste à 16% entre 2011 et 2016. Comparativement, ce taux est à 10% en métropole.

Les réseaux de distributions sont souvent multimarques dans l’île. Le secteur connaît une concurrence moins exacerbée. Victime de son succès, le secteur de l’automobile à la Réunion connaît parfois des difficultés à recruter du personnel qualifié doté d’une bonne technicité. 7000 personnes travaillent dans le secteur automobile à la Réunion soit environ 4% de l’emploi marchand. L’emploi salarié dans le secteur connaît un bon de 7, 4% en 2016.

Davide Perrain l’affirme, "le marché de l’automobile à la Réunion présente un potentiel de développement". Cependant, si aujourd’hui tous les voyants sont au vert pour maintenir cette tendance, rien n’indique que les taux d’intérêt resteront aussi bas.

sjb/

mots clés de l'article : iedom , voitures , Réunion , La Réunion , chiffre d’affaires , conjoncture , Actu , Actus Reunion , indicateur , secteur automobile , véhicules neufs

à voir également en vidéo

suivez-nous