Police

Contrôles routiers : 11 contraventions relevées, 2 permis suspendus et une garde-à-vue

Photos : DDSP de La Réunion

Les effectifs de la Police Nationale du Service d’Intervention, d’Aide, d’Assistance et de Proximité ont dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 mai 3019 réalisé comme ces dernières semaines des contrôles afin de lutter contre les démonstrations motorisées non autorisées (phénomène de pousse) à Saint Denis. 11 contraventions ont été relevées, dont 2 alcoolémies, 3 plaques étaient illisibles. Un permis a immédiatement été retiré. Un autre conducteur conduisait malgré l’annulation judiciaire de son permis, il a été placé en garde à vue. Un dernier avait son permis suspendu, son véhicule est parti en fourrière.

Les effectifs de la Délégation Départementale de la Sécurité Routière ont oeuvré sur les Bld Rambaud et Lancastel afin de réprimer les infractions les plus graves et fréquemment commises dans le contexte cité. 11 contraventions ont ainsi été relevées dont 2 alcoolémies ainsi que les habituelles plaques d'immatriculation illisibles (au nombre de 3), défaut de dispositif de retenue enfant ou de ceinture (deux infractions).

Un contrevenant qui franchissait à vive allure un feu rouge fixe était pris en compte par les motards. Il s'avérait conduire avec une alcoolémie délictuelle (0.45 mg/l) justifiant une rétention immédiate de son permis de conduire. Aucun de ses passagers, tout autant pris de boisson que lui, ne pouvait récupérer le véhicule qui était provisoirement immobilisé.

Un autre conducteur cumulait avec encore plus de constance les mauvais points: son alcoolémie était de 0.91 mg d'alcool par litre d'air expiré (soit près de 2 g. d'alcool par litre de sang), il conduisait malgré une annulation judiciaire de son permis et, assez logiquement, sans assurance. Ramené au commissariat, il était placé en garde à vue.

Peu de public se trouvait sur le Bld Rambaud, constat peut-être lié à la période de studieuses révisions, ou sans doute aussi à la récurrence de ce type de contrôle.

Ceux-ci se poursuivaient tôt samedi et la vitesse des usagers étaient également vérifiées. Un contrevenant qui regagnait Salazie était surpris roulant à 116 km/h pour une vitesse limite autorisée de 50 km/h. Déjà connu pour un excès de vitesse mineur, son permis était suspendu en attente d'une suspension administrative. Son véhicule, une récente SEAT LEON SC de 150 ch, partait en fourrière pour au moins 7 jours.

Il est de nouveau indiqué que des contrôles de ce type sont déjà programmés, l'objectif étant de participer à la sanctuarisation définitive du Bld Rambaud concernant les manifestations motorisées inadaptées.

mots clés de l'article : police , permis , alcoolémie , actualités de la réunion , Actus Reunion , Contrôles routiers nocturnes