Des foyers actifs dans l’Ouest et le Sud de l’île

Dengue : 82 cas confirmés, 16 communes concernées par l’épidémie

photo RB imaz Press Réunion

Du 21 au 27 janvier, 82 cas ont été signalés. Le nombre de cas déclarés ces dernières semaines est en augmentation et 16 communes sont concernées à ce jour. Les actions de sensibilisation de la population se multiplient sur le terrain et les acteurs renforcent leurs dispositifs pour lutter contre la propagation de l’épidémie. Certaines communes ont décidé d’ailleurs de durcir la répression contre les incivilités en matière de déchets et de dépôts sauvages qui favorisent la stagnation de l’eau et le développement des moustiques. Dans le contexte épidémique actuel, la gestion des déchets est un enjeu majeur de santé publique et l’affaire de tous.

Situation épidémiologique au 5 février 2019

Du 21 au 27 janvier 2019, 82 cas de dengue ont été confirmés. Les cas diagnostiqués sont répartis dans les zones suivantes :

Dans le sud : L’Etang-Salé (6 cas) ; Saint-Louis (16 cas), La Rivière Saint-Louis (22 cas) ; L’Entre-Deux (1 cas) ; Le Tampon (1 cas) ; Saint-Pierre : Ravine Blanche, Ravine des Cabris (12 cas)

Dans l’ouest : La Possession (7 cas) ; Saint-Paul : le Guillaume, la Saline-les-Bains, Bèllemène (4 cas) ; Piton Saint-Leu (7 cas) ; Les Avirons (6 cas). Le nombre de cas confirmés augmente.

De nouvelles zones de transmission sont identifiées :

Etang Salé les Hauts, Saint-Pierre (Ravine des Cabris, Ravine Blanche), La Possession (Sainte-Thérèse). Par ailleurs, la circulation à Saint-Louis, Rivière Saint-Louis, Les Avirons et Piton Saint-Leu est toujours très active.

Dans les semaines à venir, il est attendu que le nombre de cas continue à augmenter et que l’extension à de nouvelles communes se poursuive.

Au total, depuis le début de l’année 2018, on enregistre : • 7 061 cas autochtones • 16 cas importés • 164 hospitalisations pour dengue • 493 passages aux urgences • 6 décès dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue

Renforcement de la réglementation liée aux déchets et dépôts sauvages

Par leurs actions de nettoyage de quartiers, d’élimination des gîtes larvaires et de relai des messages de prévention auprès de la population, les communes et intercommunalités sont des acteurs essentiels de lutte contre la dengue, aux côtés des agents de la lutte anti-vectorielle de l’ARS Océan Indien et de ses partenaires.

Pour compléter leurs actions de sensibilisation menées auprès de la population, les communes ont pris des mesures en matière de déchets et de dépôts sauvages. Des infractions, comme le dépôt de déchets devant son domicile en dehors des jours de collecte, peuvent faire l’objet d’une verbalisation.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : épidémie , Sud , ouest , dengue , moustique , actualité de la réunion , Actus Reunion , nouveaux cas

suivez-nous