Journée internationale des droits de la femme 2018

Des ateliers de socio-esthétiques pour dire aux femmes, "on est là"

Photo sjb/www.ipreunion.com

Ce jeudi 8 mars 2018, les femmes étaient à l’honneur. L’ANPAA 974 (Association nationale, de prévention en alcoologie et en addictologie) a proposé aux femmes ayant des conduites addictives, mais aussi aux autres, des ateliers de socio-esthétique. L’objectif ? Permettre aux femmes de découvrir le centre et son offre de soin. L’association propose une prise en charge anonyme et gratuite et s’adresse à tous les publics.Pour cette journée, le personnels du CSAPA nord, lieu d’accueil de l’association, a travaillé aux côtés des socio-esthéticiennes d" Un autre regard ". Pour le directeur du centre, Christophe Lozé, cet atelier de socio-esthétique est un moyen pour permettre aux dames de découvrir l’association et surtout de leur dire " si vous avez un problème, on est là. "

Le CSAPA de Sainte-Clotilde a profité de cette journée du 8 mars pour mener une action à destination du public féminin. Le centre a pour motivation de mettre en place une alliance thérapeutique pour que les personnes puissent se soigner fait un constat " les femmes n’osent pas ". Christophe Lozé, directeur du CSAPA explique " on a beaucoup plus d’hommes qui fréquentent le centre. Les femmes viennent difficilement pour exprimer leurs souffrances par rapport à leur conduite addictive et ne trouvent pas de relais pour en parler."

Pourtant, à La Réunion, les problématiques d’addiction touchent aussi les femmes. Le directeur poursuit " les femmes sont très peu nombreuses, alors que les problèmes d’alcoolisation, notamment fœtale est un vrai problème. C’est un public qu’on aimerait toucher et sensibiliser. " Pour lui, c’est souvent l’image de la femme qui est en cause " elles ont du mal à faire le premier pas, peut-être à cause de l’image de femme, de mère qu’elle renvoie. ". L’association mène un travail d’information, d’accompagnement de prise sen charge et de sensibilisation des publics concernés par les conduites addictives. Pour permettre aux femmes d’oser faire le premier pas, c’est la socio-esthétique qui s’est invitée à cette journée.

-La socio-esthétique, un autre regard sur soi –

" La cigarette m’a encrassé la peau ", déplore Isabelle. Venue chercher de l’aide au CSAPA Nord pour arrêter de fumer, Isabelle arbore fièrement son patch "j’ai arrêté depuis un mois ". Comme les autres participantes, elle est venue profiter des ateliers de socio-esthétique que CSAPA organise en collaboration avec l’association " Un autre regard ". Pour le président de l’association de socio-esthétique de La Réunion, Guillaume Kichenama " la socio-esthétique c’est apporter des soins de bien-être adaptés en tenant compte de la précarité, du niveau social et de la maladie des personnes vulnérables." Les socio-esthétciennes de l’association se sont activées toute la matinée.

Soins du visage, manucure, coiffure, les ateliers proposés se présentent comme un support. Leur rôle est d’accompagner pour écouter, encourager et aider les bénéficiaires à restaurer l’estime de soi.

Le directeur su CSAPA nord envisage une collabaration sur le long terme avec les soci-esthéticiennes de l’association "un autre regard", il souhaite "lancer un projet d’accompagnement avec l’association." Pour Guillaume Kichenama, cette collaboration permettrait "d’inciter les femmes à être actrice de leur bien-être et à rompre l’isolement."

Pour rappel, l’association ANPAA974 accueille des personnes ayant des problématiques de conduites addictives gratuitement et anonymement dans leurs centres de soin CSAPA sur toute l’île.

sjb/www.ipreunion.com

 

mots clés de l'article : femmes , addictologie , 8 mars , SAF , Actus Reunion , journée de la femme 2018 , CSAPA nord , association ANPAA974 , acoolisation foetale , droit des femmes. , CSAPA nord , association ANPAA974 , acoolisation foetale , droit des femmes.

à voir également en vidéo

suivez-nous