Réunion par Imaz Press, jeudi 8 avril 2021 à 06:24
Pas de réouverture avant la semaine prochaine

Eboulis sur la Canalisation des orangers : les Mafatais encore plus isolés

image description
image description

Un éboulement survenu ce week-end sur la Canalisation des orangers a entraîné la fermeture du sentier jusqu’à nouvel ordre. A nouveau, l’une des entrées du cirque de Mafate est donc condamnée, alors que le sentier reliant le Maïdo à la Brèche est fermé, tout comme la piste 4x4 de la Rivière des galets. L’ONF, la Créole et la ville de Saint-Paul disent faire leur possible pour rouvrir le sentier au plus vite, probablement en milieu de semaine prochaine. Pour les habitants du cirque, c’est la double peine, alors que ces accès fermés viennent d’ajouter à une crise sanitaire déjà pénalisante. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Maïdo fermé suite à l'incendie de novembre, piste de la Rivière des galets impraticable à cause des fortes pluies depuis des semaines, et maintenant canalisation fermée à cause d'un éboulement. La vie est décidément bien rude pour les Mafatais depuis quelques mois. Plus que jamais, les habitants se sentent isolés.

Lire aussi - Canalisation des orangers : l'éboulis vu du ciel

"On était quasiment complets ce week-end, résultat on a dû tout annuler" se désole Denis Atache, qui tient le gîte du Kanal à l'ilet des Orangers. Il n'est même pas sûr de pouvoir ravitailler son snack-bar cette semaine, qui profite aussi habituellement aux habitants de l'ilet.

- Galère pour les ilets de l'ouest -

Lorsque l'éboulement s'est produit ce dimanche 5 avril 2021, le Mafatais a vu ses clients, partis le matin même, faire demi-tour. "Ils se sont retrouvés bloqués et ont dû faire tout le détour par la Rivière des galets pour ensuite rejoindre Sans souci et récupérer leur voiture" raconte-t-il.

Des clients, Marie, elle, n'est pas près d'en revoir. Remontée, elle s'agace : "le sentier fermé, les repas servis dans les chambres à cause du Covid… nous on ne peut pas avec tout ça. On va fermer tout court". Plus loin, Jean-Patrick Louise au gîte du cirque Orangers attend. "On ne sait pas combien de temps ça va durer alors on patiente un peu avant d'annuler les réservations. Mais on est totalement isolés…"

Les habitants des Orangers ne sont pas seuls dans l'embarras. Avec les différents accès ouest fermés, les Lataniers et Roche plate sont coupés du monde eux aussi. "Depuis l'incendie du Maïdo, et avec l'absence des touristes, on note une baisse de fréquentation de 80%" calcule Axel Lefèvre, gérant du Ti kaz bleu à Roche plate. "Alors on fait des travaux en attendant. Parfois on paye le ravitaillement par hélico, mais moins souvent, c'est trop cher. Alors on s'entraide, on commande des choses à ceux qui descendent." Aux Lataniers, Gertrude Louise, elle, a peur des problèmes de ravitaillement. "Je suis diabétique en plus, j'espère pouvoir recevoir mes médicaments."

- Opération purge et déblaiement pour l'ONF -

Conscient de ces difficultés, l'Office national des forêts (ONF) affirme agir au plus vite. Ce mercredi 7 avril 2021, une expertise a été réalisée dans la matinée pour évaluer les dégâts, là où a eu lieu l'éboulement à savoir en amont de la cascade Flamant. "Une mission héliportée a été effectuée par le BRGM, l'ONF et la Créole. Il s'agit selon nos observations d'un éboulement assez classique. Moins de 10 mètres cubes sont tombés, mais ils recouvrent le sentier qui est donc impraticable" explique Nicolas Miramond, responsable du service aménagement à l'ONF, et en charge du pôle risques naturels.

Des travaux de purge et de déblaiement sont prévus la semaine prochaine. "On envisage une réouverture en milieu de semaine prochaine, avec l'installation d'une main courante pour sécuriser le sentier et des panneaux de sensibilisation aux risques."

Les élus de la ville de Saint-Paul se sont également rendus sur place ce mercredi. Jean-Philippe Marie-Louise, en charge des relations avec les habitants du cirque de Mafate, a pu faire le point sur les inquiétudes et les besoins des Mafatais.

Suite aux derniers éboulis survenus dimanche 4 avril 2021, la Ville de Saint-Paul, en présence de Jean-Philippe...

Publiée par Ville de Saint-Paul surMercredi 7 avril 2021

"Côté alimentation en eau déjà, la Créole fait un état des lieux mais il n'y a pas de problème à ce niveau. Quelques craintes ont été remontées du côté des Orangers, où les habitants ont peur de la qualité de l'eau. Des bouteilles vont donc être acheminées par hélicoptère" indique la mairie de Saint-Paul à Imaz Press. Le ravitaillement en nourriture ne devrait pas être un problème non plus.

La ville a demandé à la sous-préfecture d'ouvrir temporairement le sentier reliant la Brèche au Maïdo, afin de désenclaver les habitants. Une demande refusée par la préfecture, en raison des risques encourrus. En effet l'incendie du Maïdo en novembre dernier a fragilisé le rempart et le sentier reste fermé depuis.

"La mairie est aussi en contact avec plusieurs associations, un travail est en train d'être constitué avec le centre communal d'action sociale (CCAS) pour constater les besoins des habitants directement sur place" nous indique la ville. Pour les élèves, un acheminement en hélicoptère va être effectué pour les transférer vers le littoral. Un dispositif exceptionnel, pris en charge partiellement par la mairie, pour permettre aux plus jeunes d'aller en classe.

mm/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Les prénoms ont été modifiés

mots clés de l'article : saint-paul , fermeture , Incendie , rivière des galets , accès , Mafate , maïdo , isolement , actualités de la réunion , Eboulement , canalisation des Orangers , Actus Reunion , Ilets

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis