L’Acte 1 de la mobilisation péi (actualisé)

Gilets jaunes : une grande manifestation prévue le 9 février

photo d’archive imaz press

Jusqu’ici, les Gilets jaunes n’avaient pas voulu impliquer les syndicats dans leur combat. Pour préserver l’essence même du mouvement ; un mouvement citoyen, apolitique et populaire. Depuis le 17 novembre dernier, les Gilets jaunes sont en perpétuel mouvement et changent régulièrement de méthode. Pour cette manifestation du 9 février, ils ont invités les syndicats de tous les corps de métiers à les rejoindre. "Une convergence des luttes, faire front commun car l’union fait la force" affirment-ils. Rendez-vous est donné à 9h au Jardin de l’État à Saint-Denis... Les coulisses de l’organisation de ce qui pourrait être l’acte 1 de la mobilisation péi.

Ce qu’ils veulent, c’est une manifestation festive, familiale, sans heurt. Après les blocages, les barrages, ce défilé enverra un message fort : le mouvement des Gilets jaunes péi n’est pas terminé. Bien au contraire, il revient plus fort que jamais, plus uni que jamais avec un défilé réunissant tous les Gilets jaunes de l'île.

l’origine de cette marche : des Gilets jaunes de l’ouest. Un groupe d’une trentaine de personnes, d’horizons différents. Salariés, retraités, ingénieurs, intermittents… Avec un point commun : ils sont convaincus que les Réunionnais, les Français, en général, méritent mieux. Des novices du militantisme qui se sont rencontrés sur les barrages et ont appris à se mobiliser.

Au départ, ils se sont impliqués au niveau politique. Ont participé au conseil citoyen mis en place par la Région. Mais se sont vite retirés, déçus "on a joué le jeu pendant trois semaines mais la Région parasitait nos réunions, on n’avançait pas, pire, on a commencé à se diviser. Il nous était impossible de travailler efficacement" explique Vincent, l'un des organisataeurs de la marche.

Ces Gilets jaunes de l’ouest "de Saint-Paul à Saint-Pierre" précise Vincent, n’ont pas voulu, pour autant, abandonner leur cause. "On s’est dit qu’il fallait poursuivre le combat dans la rue. Qu’il fallait rassembler et surtout, une grosse manifestation permettrait relancer le mouvement".

Toute une organisation

Un mois de préparation, de prise de contact, de communication sur les réseaux sociaux, des réunions plusieurs fois par semaine pour faire le point, des réunions avec les différents syndicats… Un mois de travail pour contacter les Gilets jaunes des vingt-quatre communes et deux semaines pour communiquer sur l’événement "on a imprimé des milliers de tracts, certains d’entre nous sont chargés de les distribuer à gauche à droite" confie l'organisateur.

La date de la mobilisation n’a pas été choisie au hasard

Les Gilets jaunes de l’Hexagone appellent à une journée de grève générale le 5 février prochain, les syndicats métropolitains seront de la partie car l’objectif est commun : "marcher ensemble pour faire plier le gouvernement".

La Réunion, les syndicats ont prévu de suivre le mouvement le mardi 5 février. Alors dans la continuité de cette mobilisation, les Gilets jaunes 974 ont choisi le samedi suivant "c’est plus simple le week-end, les travailleurs peuvent se joindre à la manifestation, plus simple aussi pour se déplacer, co-voiturer…" commente Vincent.

Dans les clous

Une autorisation de manifester a été accordée par la préfecture "on veut que ce soit un défilé festif" et les organisateurs jouent la sécurité "on aura notre propre service d’ordre, trente ou quarante personnes avec des brassards blancs qui seront là pour encadrer la marche. Et pour cette première manifestation, on a choisi une ligne droite, comme cela on évite les commerces du centre-villede Saint-Denis donc de potentiels débordements".

Les forces de l’ordre seront aussi présentes "mais le but n’est pas d’en découdre." coupe Vincent. Les Gilets jaunes de l’ouest ont annoncé 300 personnes aux services de la préfecture "on espère que l’on sera plus même si la police, elle, croit le contraire" sourit le Gilet jaune convaincu.

Une manifestation et peut-être d’autres…

Rendez-vous est donné le samedi 9 février au Jardin de l’État. Les manifestants marcheront jusqu’à la préfecture. Si cette première édition fonctionne, les Gilets jaunes de l’ouest ont prévu d’organiser une manifestation par semaine dans chaque grande ville de La Réunion à l'image de la mobilisation en plusieurs actes dans l'Hexagone. "L’organisation sera tournante, pour que tous les Gilets jaunes de l’île s’impliquent et pour qu’il n’y ait pas de frustration" termine Vincent.

fh/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Saint-Denis , mobilisation , manifestation , syndicats , marche , défilé , actualité de la réunion , gilets jaunes , Actus Reunion

dossier associé

suivez-nous