Rassemblement devant la préfecture

Hommage à Mathieu Schiller, tué par un requin il y a 8 ans

Mercredi 21 Septembre 20011Hommage à Mathieu Schiller sur la plage de Boucan Canot

Ce 19 septembre marque l’anniversaire de la mort de Mathieu Schiller. En 2011, cet ancien champion de La Réunion de bodyboard a été tué par un squale alors qu’il surfait à quelques mètres du rivage de la plage de Boucan Canot. Aujourd’hui sa famille lui rend hommage. Un rassemblement est prévu à 18h devant la préfecture de Saint-Denis. (Photo d’illustration hommage rendu sur la plage en la mémoire de Mathieu Schiller en 2011 rb/www.ipreunion.com)

L'ancien champion de bodyboard Mathieu Schiller est décédé le lundi 19 septembre 2011 suite à l'attaque d'un requin. Reconnu et adulé de nombreux Réunionnais, cet ancien champion de bodyboard a été attaqué par un requin à quelques mètres du rivage à Boucan Canot. Son corps ne sera jamais retrouvé.

En effet, secouristes, plongeurs, et maîtres-nageurs sauveteurs avaient été déployés rapidement dans la mer pour tenter de retrouver la dépouille du bodyboarder, mais sans succès. La préfecture avait fini par annoncer quelques jours plus tard la fin des recherches.

Lire aussi : Les recherches du corps de Mathieu Schiller se poursuivent

Lire aussi : Tristesse, colère et incompréhension

Une réunion d'urgence s'était tenue en préfecture le jour même de l'attaque. compter du lendemain, toute activité de pleine eau (surf,body-board, kite-surf, plongée sous-marine...) serait interdite dans la bande des 300 mètres dès, lors que sur décision d'un maire, la flamme rouge est hissée. Fut décidé également qu'un rapport sur les conditions de prélèvement de requins appartenant aux espèces dangereuses et non protégé serait proposé dans la foulée. Cette attaque fut emblématique du début de la crise requins à La Réunion.

Lire aussi : Deux nouvelles mesures décidées en préfecture

Lire aussi : Les requins sèment la panique

Le 21 septembre 2011, jour de la Saint-Mathieu, ses proches lui avaient rendu un hommage solennel sur la plage de Boucan Canot. Environ un millier de personnes, habillées de blanc, une fleur à la main, ont participé à ce recueillement.

Lire aussi : Dernier adieu sous le bruissement des vagues

Un hommage 8 ans après sa mort

Ce jeudi 19 septembre 2019, sa famille et ses proches lui rendent un hommage devant la préfecture à 18h, et tirent un bilan des "promesses de campagne, non tenues depuis, d'Emmanuel Macron en avril 2017".

Nous publions ci-dessous le communiqué de sa soeur, Aurélie Schiller.

"Mathieu, 8 ans déjà !

L’attaque survient le lundi 19 septembre 2011... au beau milieu de l’après-midi.

Une attaque violente qui ne lui laisse aucune chance.

Malgré l’intervention héroïque de ses collègues maîtres-nageurs, son corps ne sera jamais retrouvé.

La disparition est alors un choc, un véritable bouleversement pour toute une communauté et plus encore... Tous ont alors la confirmation que le danger est réel : en moins de 8 mois, c’est la troisième attaque de requin sur l’île de la Réunion.

Tout le monde espère alors que l’attaque de Mathieu sera la dernière. A l’époque, les autorités promettent que des moyens proportionnés seront engagés pour enrayer ces attaques.

Après plusieurs réunions, un programme est lancé, puis un autre, et encore un autre...

Pourtant sur les plages, les morts et les mutilés continuent de se succéder...

En 2013, une interdiction de baignade est prononcée sur arrêté préfectoral.

Aujourd’hui, cela fait 8 ans que Mathieu est mort et dans nos cœurs, c’est comme si c’était hier. Nos plages si vivantes, ne sont plus que désolation malgré les tentatives avortées de sécurisation.

En avril 2017, Emmanuel Macron est en campagne à la Réunion. Il prend alors des engagements forts sur la crise requin. Mais aujourd’hui, le bilan est désolant : aucun de ses engagements n’a été tenu depuis (pas d'évolution de la Réserve Marine, ni de " prélèvements additionnels ", et encore moins de retour à la commercialisation). Rien pour faire évoluer ce qui, selon ses propres termes " empêche notre développement ".

Deux ans et demi plus tard, nous en sommes toujours au même point, si ce n’est pire.

Qu’avons-nous fait pour mériter cela ? N’avons-nous pas payé un prix assez fort ?

Déjà 11 morts... sans parler des survivants grièvement blessés.

Aujourd’hui, la situation nous inquiète. Nous nous sentons abandonnés et pris au piège.

Combien de temps encore la Réunion devra-t-elle subir cette interdiction de baignade ?

Cherche-t-on à épuiser les espoirs qu’il nous reste de retrouver un jour un équilibre acceptable entre les Hommes et la mer ?

Comment peut-on envisager une île... où il est interdit de se baigner ?

Il n’y a pas de " risque requin " mais bien une " crise requin " à la Réunion et jouer sur les mots ne change rien à la réalité ! La situation actuelle n’est pas acceptable : elle attise notre détermination à faire avancer les choses, en mémoire de nos disparus, et pour tous ceux qui restent.

Aurelie Schiller, au nom du Collectif des familles et proches des victimes de la Crise Requin Le 19 septembre 2019"

mots clés de l'article : hommage , attaque , squale , mathieu schiller , requins , actualités de la réunion , Crise requins , Actus Reunion

dossier associé

suivez-nous