Neuf orientations seront présentées au gouvernement

La confédération du logement veut "placer l’humain au centre des préoccupations"

photo imaz press reunion

La CNL (confédération nationale du logement) a dévoilé le 23 février dernier ses neuf orientations prioritaires pour le logement à La Réunion. Elle souhaite placer l’humain au centre des préoccupations. Erick Fontaine, administrateur de la CNL, indique qu’il y a un véritable défi à relever concernant les aides publiques à La Réunion et la qualité des logements en location. Ces orientations sont non négociables, car le gouvernement est détaché de la réalité, du quotidien et des attentes des locataires de l’île, selon la confédération. Les enjeux sont les situations des jeunes et des personnes âgées, le prix des loyers, la réhabilitation du parc social, la lutte contre l’habitat indigne ou encore le prix des matériaux de construction. Les membres de la confédération attendent de pied ferme la venue du Premier ministre Edouard Philippe prévue dans les prochaines semaines

Dimanche matin, la Confédération Nationale du Logement a présenté à la presse les neuf orientations sur lesquelles elle se concentre pour l'habitat à La Réunion. Via son administrateur Erick Fontaine, la CNL souhaite rappeler au gouvernement son manque de connaissance de la réalité, du quotidien et des attentes des locataires sur l'île. "Le logement n'est pas la priorité du gouvernement" rappelle-t-il. Emmanuel Macron a annoncé une économie de deux milliards d'euros "sur le dos des plus pauvres". C'est pourquoi la CNL veut mettre l'humain au centre des revendications.

Le foncier et l'aménagement du territoire

La loi 2013-61 du 18 janvier 2013 avait acté que l’Etat devait céder leur foncier pour la construction des logements abordables. Les collectivités avec l’EPFR (Etablissement Public Foncier de la Réunion) détiennent du foncier acquis pour certains depuis de très nombreuses années. Le CNL n'est pas favorables à la main mise des collectivités sur du foncier des Réunionnais qui ont des petites parcelles. "On voit des quartiers sortir de terre à La Réunion sans réseaux autour (réseaux de bus, électricité, égouts ... NDRL)". La proposition : Versement d’une dotation unique pour la création de nouveaux quartiers (création d’écoles, tous les réseaux, actions en termes d’insertion …)

Le cot des matériaux de construction

Lire aussi => Matériaux de construction : "39% plus cher à La Réunion qu'en métropole"

L’Autorité de la Concurrence a relevé que les prix des matériaux de construction sont en moyenne 39 % plus élevés à La Réunion par rapport à la métropole. Ces prix élevés ont un impact économique important dans la mesure où les matériaux de construction représentent près du tiers du cot de la construction d’un logement dans ces territoires.

La proposition : La CNL souhaite réduire ce niveau à celui de la métropole, le cot baisserait donc de 13 % en moyenne.

Les crédits logement

Le bilan de ses dernières années laisse apparaitre que la diminution de livraison et de construction de logement n’est pas du aux manques de crédit mais à de mauvaise stratégie, de montage administratif qui ont freiné les projets ou entrainé la démolition de logements pourtant financé avec la LBU (ligne budgétaire unique).

La proposition : Augmenter les crédits LBU sur l’accession et la réhabilitation

Les personnes âgées - retraites - porteuses d'un handicap

La situation des personnes porteuses d’un handicap doit faire l’objet de toutes les attentions sur l’adaptation, les prix des loyers, la typologie du logement. la CNL souhaite se concentrer sur l’adaptation du logement, les prix des loyers abordables, le soutien à la construction des résidences pour personnes âgées et l’accompagnement des copropriétaires.

La proposition : Mettre en place un fonds spécifique à la création des RPA hors LBU pour les bailleurs privés et sociaux.

Les jeunes

Pour Dimitri Paviel, qui souhaite attirer l'attention sur les jeunes "On est les oubliés de cette politique". Il rappelle que 4 000 étudiants n'arrivent pas à se loger à La Réunion. Il existe un dispositif nommé Visale qui est une caution accordée par Action Logement au locataire qui prend en charge le paiement du loyer et des charges locatives de la résidence principale, en cas de défaillance de paiement Cependant en aucun cas le propriétaire est obligé d’accepter ce dispositif. Ce qui ne facilite pas l'accession à un logement pour un étudiant et un jeune actif.

La proposition : Le dispositif Visale soit systématiquement mis en place pour les moins de 30 ans sur l’ensemble du parc locatif, prix des loyers. Car "80% des agences immobilières n'utilisent pas celui-ci" insiste Dimitri.

L'accession sociale

Le gouvernement a supprimé le 21 Décembre 2017 l’allocation logement accession. Dès Octobre 2017 la CNL avait tiré la sonnette d’alarme. Il y aussi l'annonce d'un vaste plan de vente des logements sociaux, les locataires ne bénéficiant plus de l’AL ne pourront pas s’engager dans une acquisition. Derrière cette vente des logements sociaux inscrite dans la loi ELAN se cache en réalité le transfert des logements sociaux vers le secteur privé et donc l’exclusion des locataires des logements sociaux qui seront en vente.

La proposition : Rétablir l’allocation logement sous le format qui existait à La Réunion avant qu'elle soit supprimée

Prix des loyers

Le prix d'un logement pour un locataire ne se limite pas à un loyer payé au bailleur. Ce prix du loyer comprend le loyer principal et les charges locatives qui couvrent les services et l’entretien courant des équipements et accessoires liés à la jouissance du bien.

Lire aussi => Charges locatives : les locataires toujours frappés au portefeuille

La proposition : Adapter les prix des loyers aux revenus des Réunionnais

L'Anah (Agence nationale de l'habitat)

L’Agence Nationale de l’Habitat est un établissement public d’État qui a pour mission de mettre en œuvre la politique nationale de développement et d’amélioration du parc de logements privés existants. Une spécificité qui va contre l’intérêt des Réunionnais. Les propriétaires occupants sont exclus des aides de l’Anah à La Réunion et les aides existantes pour les propriétaires bailleurs sont confidentielles. Erik Fontaine rappelle : "Quand c'est une spécificité en notre défaveur, il a des spécificités. Mais quand on a des spécificités en notre faveur, c'est difficile à mettre en place".

La proposition : Dès cette année d’ouvrir l’ensemble des champs d’intervention de l’ANAH Métropole à La Réunion et de mettre en œuvre tous les moyens pour communiquer sur ce dispositif.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : habitat , CNL , logement , logement social , premier ministre , locataires , actualité de la réunion , edouard philippe , Actus Reunion

suivez-nous