La route du littoral a rouvert sur quatre voies

photo imaz press reunion

Les Réunionnais viennent de vivre cinq jours de galère entre le mardi 9 et le samedi 13 janvier 2018 avec la fermeture de la route du littoral à cause d’un bloc rocheux de 250 tonnes menaçant de s’effondrer. L’axe rouvrait à la circulation en mode basculé ce samedi après-midi après la fin des travaux de purge. La circulation s’effectue de nouveau sur les quatre voies depuis cet après-midi peu après 15 heures. Côté mer, la circulation reste sur deux voies réduites. Le Barachois restera également ouvert après une concertation de la direction régionale des routes et la mairie de Saint-Denis. Un soulagement pour les conducteurs après la fermeture et les épisodes de houle et de pluies connus sur la Corniche. Récit de ces derniers jours compliqués sur le réseau routier. (Photo d’archive)

 

La réouverture

Terminé ce dimanche, le premier basculement de l’année 2018 aura duré 12 jours. La circulation sur les voies côté mer démarrait le 3 janvier dernier à cause des fortes pluies. La réouverture de la route du littoral -après cinq jours de fermeture à cause du bloc rocheux menaçant dans le secteur des Potences- avait lieu ce samedi peu avant 13 heures.

Lire aussi : La route du littoral rouverte en mode basculé

Soit avec une heure d’avance sur l’horaire annoncé par le centre régional de gestion du trafic (CRGT). On circulait sur une voie en Canal bichique vers Saint-Denis et deux autres voies dans le sens Saint-Denis-Possession. Notre photographe a roulé juste après sa réouverture. Regardez.


 

On roule de nouveau après cinq jours de fermeture sur la Corniche pic.twitter.com/XW2QUcfxsj
— Thomas Selly (@Thsly) 13 janvier 2018

 

"On pourrait rouvrir dimanche en mode 4 voies s’il ne repleut pas", nous déclarait samedi matin Éric Boiteux, directeur d’exploitation et d’entretien à la direction régionale des routes (DRR). La réouverture totale semble donc bien se profiler.

La destruction du bloc

Le rocher de 250 tonnes se situait dans le secteur des Potences. Après sa destruction, les équipes de la DRR et les cordistes procédaient aux travaux de déblayage, d’inspection, de nettoyage de la falaise et de remise en état de l’axe. Des purges étaient aussi réalisées dans plusieurs secteurs de la falaise.

Lire aussi : Une réouverture de la route du Littoral prévue avant lundi

Ce vendredi 12 janvier, nous assistions à la destruction du bloc rocheux. Une masse pulvérisée à l’aide d’explosifs militaires. Regardez les images spectaculaires de l’opération délicate menée par les cordistes et les Forces armées de la zone sud océan Indien (FAZSOI). Les cordistes menaient, eux, un travail préparatoire à cette étape de haute voltige. Ils emmaillotaient le bloc dans deux filets et le foraient afin d’y placer les charges explosives.

 

 

 



 

La route de la Montagne : la galère

Suite à la fermeture de la route du littoral du 9 au 13 janvier, certains conducteurs réunionnais devaient emprunter la route de la Montagne entre La Possession et Saint-Denis. La pluie rendait souvent la circulation difficile malgré la période de vacances scolaires. De petits éboulis avaient eu lieu. De quoi obliger un passage temporaire à l’alternat. Si certains effectuaient le trajet en 45 minutes. D’autres le faisaient en 1h30 en moyenne. Des convois de poids lourds pouvaient, eux, emprunter la route du littoral durant la fermeture à certains moments de la journée.

La houle et les pluies

L’influence du cyclone tropical Ava provoquait plusieurs conséquences. Notamment avec l’émission d’avis de fortes houles et de pluies par Météo-France. Les fortes précipitations permettaient la formation d’une dizaine de cascades sur le côté montagne de la route. Un spectacle garanti. Revivez-le.

 



 

De l’autre côté, sur les voies basculées côté mer, un autre spectacle se déroulait. Celui de la houle avec des vagues moyennes d’une hauteur de 2 à 3 mètres. Les valeurs maximales atteignaient 5 m. Les automobilistes en recevaient d’ailleurs sur leurs vitres et leurs pare-brises. La circulation était même interdite aux deux roues et aux piétons. Une situation compliquée surtout dans des voies réduites.

rb/ts/

mots clés de l'article : route du littoral

à voir également en vidéo

dossier associé

suivez-nous