Les agriculteurs demandent le maintien des aides européennes

Mardi 19 juin 2018 - Manifestation du syndicat Unis pour nos agriculteurs devant la préfecture (Photo rb/www.ipreunion.com)

Sous la bannière d’un nouveau syndicat, Unis pour nos agriculteurs (Upna) une soixantaine d’agriculteurs se sont mobilisés ce mardi 19 juin 2018 devant la préfecture de Saint-Denis. Les manifestants sont arrivés à pied, pancartes à la main pour déposer une motion au préfet dans laquelle ils demandent à l’état d’agir auprès de l’Europe pour maintenir les aides de la politique agricole commune (PAC). Ces aides doivent baisser de 11 millions d’euros pour la période 2021-2027. Ils dénoncent aussi les produits d’importation qui "tuent" l’agriculture locale.

"La diminution des aides serait dramatique pour les agriculteurs, avec une diminution des revenus et une hausse de prix pour les consommateurs", souligne la motion que les agriculteurs souhaitent remettre au préfet.

Le budget européen pour 2021-2027 prévoit "une baisse de 5% des aides allouées à la politique agricole commune qui se traduit par une baisse de 11 millions d'euros pour les Outre-mer soit 2 millions d'euros de moins pour la canne".

Carole Leveneur, membre de l'UPNA et agricultrice à la Saline (Saint-Paul) évoque une baisse des dotations qui se traduira par "25% de revenu en moins pour les agriculteurs". En plus de cette baisse, les agriculteurs et éleveurs doivent aussi faire face aux produits de dégagements. Elle l'assure "si on ajoute à cela les produits de dégagement, c'est la mort des agriculteurs".

Lire aussi : l'importation, une concurrence déloyale pour la viande péi

- Une motion pour demander l'intervention de l'Etat au niveau européen -

À La Réunion, "l'agriculture fait vivre 5000 agriculteurs et planteurs et génère 25 000 emplois directs et indirects", précise la motion. Elle détaille "la fragilité" des marchés agricoles des régions ultra périphérique (RUP) qui a été reconnue par l'Union européenne. "Le marché agricole des RUP repose sur un juste équilibre garanti par le programme européenne Poséi qui a pour vocation de développer la production locale et d'assurer davantage d'autonomie alimentaire aux populations des RUP". Or, ces marchés sont "envahis par des produits qui n'existent pas sur le marché européen". Les agriculteurs dénoncent ces importations et demandent l'intervention de l'Etat.

Les manifestants veulent que "l'Etat fasse pression sur l'Union européenne pour qu'elle revoit sa copie concernant le budget 2021-2027" et ne baisse pas les dotations.

Concernant les produits de dégagement, ils demandent "que l'Etat taxe ces produits avec l'otroi de mer". Enfin, ils réclament que "les politiques publiques européennes participent au développement de l'agriculture locale et des petits agriculteurs dans la filière canne à sucre, viande et végétale".

Les agriculteurs ont été reçu à la préfecture et ont remis leur motion.

 

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : agriculture , agriculteurs , motion , préfecture , PAC , actualités de la réunion , Actus Reunion , aides européennes

à voir également en vidéo

suivez-nous