Asthme, infections, risques cardiaques

Changement climatique : une menace grave pour la santé des enfants

photo RB imaz press reunion

Ce mardi 26 novembre l’Organisation des Nations unies (ONU) présentait son plan "pour éviter le pire" en matière de dérèglement climatique. L’objectif : réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre après "dix ans de procrastination climatique." Il y a urgence, c’est aussi ce que révèlent les conclusions d’une enquête de la revue scientifique médicale britannique "The Lancet" qui étudie les conséquences du changement climatique sur la santé. Cette étude met en exergue les risques pour les plus jeunes : " la santé de ceux qui naissent aujourd’hui sera de plus en plus menacée tout au long de leur vie."

"Les changements climatiques définiront la santé de toute une génération", explique le docteur Nick Watts, responsable de ce rapport. Ces dernières années, partout sur la planète, une recrudescence des cas d’asthme sévère est constatée. Si rien n’est fait pour limiter le dérèglement climatique, il faudra s’attendre à une fragilisation de l’organisme des plus jeunes. Une multiplication des cas d'asthme et de risques cardiaques liés à l’air pollué, plus de maladies infectieuses et de malnutrition dues au réchauffement climatique.

Dans un climat chaud et humide, les bactéries prolifèrent, cela favoriserait le développement des bactéries responsables des maladies diarrhéiques ou du choléra, ainsi que la propagation des moustiques, vecteurs d'infections.

"Sous l'impulsion des changements climatiques, la dengue est la maladie virale transmise par les moustiques qui se propage le plus rapidement au monde", prévient le rapport. "Neuf des dix années les plus propices en matière de transmission de la dengue ont eu lieu depuis l'an 2000, permettant aux moustiques d'envahir de nouveaux territoires en Europe", selon les chercheurs.

La Réunion, sévèrement frappée par la dengue depuis l’année dernière ferait donc partie des zones à haut risque.

Lire aussi : Dengue : La Réunion attaqué par un deuxième type du virus

"Si les choses restent en l'état, avec des émissions de carbone élevées et le changement climatique qui se poursuit au même rythme, un enfant né aujourd'hui vivra dans un monde plus chaud de quatre degrés en moyenne d'ici ses 71 ans, ce qui menacera sa santé à toutes les étapes de sa vie", écrivent les auteurs du rapport.

Les enfants sont en première ligne, particulièrement vulnérables aux risques sanitaires liés aux changements climatiques. Leur corps et leur système immunitaire sont encore en train de se développer. Sans une action immédiate de tous les pays pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les conséquence sur leur santé vont persister à l’âge adulte et durer toute leur vie.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : enfants , santé , rapport , réchauffement climatique , actualité de la réunion , changement climatique , Actus Reunion , The Lancet