Après avis de l’Ofpra

Migrants : plusieurs demandes d’asile à la frontière refusées par le ministère de l’Intérieur

photo RB imaz Press Réunion

Depuis deux jours, les 72 passagers de l’Imula passent leurs entretiens en visioconférence avec l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) pour demander l’asile à la frontière. Ce vendredi 8 février 2019, la plupart des demandes "ont été refusées" par le ministère de l’Intérieur, indique un avocat travaillant sur ce dossier.

"Leurs droits sont bafoués", alerte l'un des avocats en charge du dossier, expliquant que les 72 passagers de l'Imula arrivés mardi 5 février au Port-ouest n'ont pas eu l'occasion de téléphoner à leurs familles. En effet, jeudi 7 février, Anthony et Nadaraja, deux des Sri-lankais nous racontaient, en pleurs qu’ils n’avaient pas eu le droit de passer un appel. "Ils ont voyagé plus de vingt jours et leurs familles n’ont pas de nouvelle d’eux, insiste leur avocat. Ce sont des êtres humains! Leurs droits ne sont pas respectés."

Lire aussi => Migrants : une traversée controversée

Un recours devant le Tribunal administratif

L'étranger qui se voit refuser l'entrée sur le territoire après une demande d'asile à la frontière est renvoyé vers son pays d'origine ou de provenance. Néanmoins il peut toujours déposer un recours devant le Tribunal administratif. Durant cette période, il est maintenu en zone d’attente.

Lire aussi => Migrants: les 72 passagers de l'Imula souhaitent demander l'asile

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : migration , La Réunion , migrants , ministère de l’intérieur , arrivée , actualité de la réunion , Actus Reunion , Demande d’asile , Sri-Lanka , Sri-Lankais , Ofpra , Imula

suivez-nous