Tribune libre de Baptiste Techer

Petits arrangements entre amis au Port

photo RB imaz press reunion

De plus en plus de voix au Port s’élèvent contre la politique contradictoire et ambiguë du Maire du Port au sujet du développement économique de la cité portuaire.

Avant toute chose, nous devons rappeler que Olivier Hoarau, ancien Adjoint au Maire PCR chargé du développement économique, ne fait que poursuivre ce qui a été fait avant lui par l'ancien Maire Jean Yves Langenier au sujet de la ZAC Sacré coeur.

" On nous vend du vent ", voilà ce que beaucoup de jeunes des quartiers populaires pensent. " Arrète vende le vent ! ".

Notamment parce que le marché couvert faisait partie d’un deal avec Casino, que bientôt le Groupe Hayot contrôlera, le centre ville se meurt, et voit ses commerces agoniser un à un. Pourquoi le Maire dit il une chose au sujet de la vente de Casino et fait tout le contraire sur son territoire au profit de qui? Pour quoi?

Le constat est implacable : rien n’est fait pour favoriser les acteurs économiques du territoire, on capitule au profit des plus gros.

Pourquoi avoir garder au chaud le foncier de la Zac Sacré cœur dans les mains de quelques uns ? Pourquoi ce Maire, comme le précédent, ont cédé ce foncier rare aux gros " accapareurs " de la grande distribution ? Pourquoi ont-ils donné procuration à ces personnes, soucieuses d’augmenter leurs profits au Sacré Cœur, pour la revitalisation du centre ville et du marché couvert ?

Et maintenant la mairie remet en cause des AOT, des autorisations d’occupation temporaire, sous des prétextes incompréhensibles alors que d’autres y auraient droit et en abuseraient ? Et ce ne sont pas des indemnités d’élus à la mairie et au TCO, des passes-droits ou encore des exonérations temporaires et sélectives de taxes que des petits commerçants ou des petits exploitants de bars ou de restauration réclament. C’est seulement, comme dit Kréol, essaye gainye zote boussé manzé ! Il est temps que les citoyens portois se réveillent contre ces politiques sectaires et partisans qui se fait sans nous, entre gros, et donc contre nous...

Baptiste Techer (Un Portois ancré dans le present)

mots clés de l'article : le port , tribune libre , Courrier des lecteurs , actualité de la réunion , Actus Reunion , ZAC Sacré Coeur

suivez-nous