Récupérer, échanger, recycler, réparer, renoncer

"Rien de neuf en 2019" : l’aventure familiale d’un réunionnais en Belgique

Photo : Florence Gillet

En plein mouvement des gilets jaunes, où la vie chère est dénoncée, l’octroi de mer maudit et les taxes décriés, pourquoi ne pas essayer le défi "Rien de neuf en 2019" ? Lancé par l’association Zéro Waste France en 2018, le principe est simple : limiter ses achats de produits neufs pour préserver les ressources de la planète. Consommer moins et mieux. Plus facile à dire qu’à faire dans notre société où la surconsommation et la croissance sont présentées comme des symboles de réussite... En Belgique, une famille tente l’aventure : Laurent le papa réunionnais, Florence la maman et leurs enfants Thomas, Camille et Lucien.

Rien ne se perd, tout se transforme. La petite famille de Bruxelles compte bien tenir son pari. Tous les cinq ne vont rien acheter de neuf du 1er janvier jusqu’au 31 décembre 2019. Pas de vêtement, pas d’électronique, pas de livre, pas de jouet…

Deux exceptions à la règle : les produits alimentaires et d’hygiène ne sont pas concernés, tout comme les objets faits en matériaux recyclés (jeans de fibres recyclés, chaussures fabriquées avec des pneus usagés…) "Nous nous tournons vers le seconde main. Nous sommes vraiment dans l’idée d’une économie circulaire, explique Florence.Nous essayerons d’appliquer le zéro déchet. L’idée dans notre démarche est aussi de se questionner, de remettre en question notre consommation: est-ce qu’on a vraiment besoin d’acheter? L’objet est-il utile? N’en a-t-on pas déjà assez?"

Dans la maison trône un tableau noir, où sont inscrits, à la craie les objets qui rentrent et qui sortent du foyer. Une manière de calculer facilement les ressources économisées pour chaque objet acquis en seconde main…

Ce défi qui demande donc un minimum d’organisation, du temps et du rangement… Avant d’écumer les brocantes pour dénicher des affaires en seconde main, la famille s’est lancée dans une grande opération d’inventaire. Tout juste avant la rentrée, par exemple, la chasse aux feutres est lancée. Toute la maison est passée au peigne fin pour récupérer ce qui peut l'être. Et finalement, c'est un vrai butin qui est retrouvé... des dizaine et des dizaine de crayons, de toutes les couleurs.

Lire aussi => Les vide-dressings et les brocantes, alternatives aux soldes à La Réunion

Il faut aussi être débrouillard… Donner deux ou trois coups d’aiguille dans des vêtements et pourquoi pas rafistoler des objets cassés... Car pas de chance pour la famille belge, quelques jours après le lancement du défi, l’aspirateur casse, plus de manche… "Mon premier reflexe a été de voir si je n’en trouvais pas un d’occasion, quitte à ne récupéré que la pièce abîmée, raconte Florence. Mon mari m’a dit: “mais non, on va d’abord essayer de le réparer”, et c’est vrai que dans notre société de consommation, on oublie vite cette option."

Mais comment ne rien acheter de neuf avec trois enfants, âgés de 9 mois à 11 ans? "Quand on leur a parlé du défi, ils ont tout de suite dit oui… Mais ils n’ont peut-être pas compris tout de suite ce que cela signifiait." Deux-trois jours après le début de l’aventure, Camille 7 ans, doit absolument aller à un anniversaire avec un beau cadeau pour sa copine… mais impossible d’acheter du neuf. Quelques larmes et une conversation avec sa maman plus tard, elle chercher a dans un magasin de seconde main une alternative. Finalement, elle offrira une boîte de bricolage qu’elle avait reçu en cadeau et qu’elle n’avait jamais ouverte. "Nous sommes parfois étonnés des quantités de chose que nous pouvons avoir chez soi, résume Florence. Et les enfants finissent toujours par s’adapter si on leur montre des alternatives…"

Tenir sur le long terme

Après l'intérêt écologique, l'une des motivations du foyer est celle de faire des économies. "En seconde main, nous pouvons dépenser beaucoup : car sous prétexte que c'est moins cher, on achète beaucoup avoue Florence. Mais nous sommes aussi dans une démarche où nous voulons consommer moins."

Pour la mère de famille, le plus grand défi "sera de tenir sur le long terme. Et j’appréhende les anniversaires, rit-elle. J’appréhende la boîte de Lego qu’on va me demander.Mais l’année dernière, ma fille nous a demandé en cadeau de pouvoir partir en week-end en famille… Depuis quelques année, nous essayons de les habituer à apprécier des cadeaux non matériels: comme du temps à passer ensemble. Pour cette année, nous verrons…" Un défi qui bouleverse durablement leur façon de consommer et qui les pousse indéniablement à innover…

Plus d'infos :

• Le blog de la famille c'est ICI • Pour leur page Facebook c'est par L • Plus sur le Défi "Rien de neuf en 2019" de Zéro Waste France, c'est ICI

nt/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : environnement , vie chère , actualité de la réunion , Zéro déchet , Actus Reunion , Rien de neuf en 2019 , Zéro Waste France , Consommer autrement