Saint-Louis

Gramoune poignardé à mort : les auteurs présumés poursuivis pour assassinat

AFP - JACQUES DEMARTHON

Un homme de 73 ans à été retrouvé sans vie dans une case de Saint-Louis ce dimanche 3 mars en fin d’après-midi. "Les investigations des gendarmes de la brigades des recherches de Saint-Pierre ont permis de confirmer l’identité de la victime. Cet homme était le propriétaire du logement et le bailleur des deux personnes placéesen garde à vue" indique ce lundi soir le parquet de Saint-Pierre. Les deux hommes seront présentés au parquet ce mardi dans le cadre d’une information ouverte pour assassinat

"L'autopsie réalisée ce jour a permis de préciser les blessures infligées au défunt. Les médecins légistes ont retrouvé de nombreuses plaies, notamment sur le thorax, dans le dos ainsi qu'au niveau du cou. Ces blessures sont compatibles avec des coups portés avec une arme blanche. Des expertises médico-légales plus poussées permettront de connaître la chronologie exacte des coups portés" précie le parquet dans son communiqué publié en fin d'après-midi.

"Les deux locataires du logement appartenant à la victime ont été placés en garde à vue. Après un long temps de dégrisement, les deux mis en cause ont pu répondre aux premières questions des enquêteurs, notamment sur l'origine du différend provenant vraisemblablement d'une discussion relative à une dette locative.

La garde à vue des deux mis en cause a été prolongée . Les deux mis en cause seront déférées demain (mardi) à 14 heures en vue de leur présentation devant le juge d'instruction dans le cadre d'une information judiciaire du chef d'assassinat doit encore le parquet.

Dans la matinée, le procureur avait déjà publié le communiqué suivant : "ce dimanche 3 mars en fin d’après-midi, des habitants d’un quartier de Saint-Louis ont alerté les gendarmes après avoir remarqué des traces de sang sur la clôture de la maison individuelle occupée par leurs voisins, un père de 48 ans et son fils de 24 ans.

Sur place, les gendarmes remarquaient effectivement des traces de sang tant sur l’extérieur de la clôture que dans la cour, puis devant la porte d’entrée. A l’intérieur de la maisonnette, ils découvraient dans la pièce principale le corps sans vie d’un homme âgé, allongé torse nu sur le dos, le visage recouvert d’un linge propre Les premières constatations médico-légales faisaient état de nombreuses et graves plaies par arme blanche. Une autopsie doit intervenir ce jour ainsi que des analyses toxicologiques et des investigations pour identifier avec certitude la victime. Vers 22h30, les deux occupants de la maison se sont présentés devant leur domicile, en état d’ébriété et avec un véhicule ne leur appartenant pas. "Compte tenu des différents indices en possession des enquêteurs, ils ont été placés en garde-à-vue du chef de meurtre, mais n’ont pu être auditionnés du fait de leur état"

mots clés de l'article : Gramoune , Enquête , gendarmes , parquet , victime , poignardé , actualité de la réunion , Faits-divers , Actus Reunion

suivez-nous