Visite ministérielle

Bulletin scolaire d’Annick Girardin : peut (beaucoup) mieux faire

Photo RB/Imaz press Réunion

Annick Girardin revient à La Réunion pour faire le bilan des mesures annoncées fin novembre 2018. " Ces mesures concrètes prendront effet au 1er janvier 2019 ", avait-elle annoncé. Qu’en est-il réellement ? Une dizaine d’annonces seulement ont été appliquées, deux autres sont en cours, et certaines mesures phares par contre ne sont toujours pas entrées en vigueur. On fait le bilan à notre tour, et on corrige la copie de la ministre des Outre-mer. Un devoir noté sur 26. Et la ministre a encore des efforts à faire.

Il faut croire que finalement c’est nous qui avons mal compris… " A compter du 1er janvier " voulait en fait dire " à partir du 1er janvier ". Une " erreur " venant d’un membre de son cabinet, paraît-il. Toujours est-il que beaucoup de mesures annoncées du 28 au 30 novembre derniers se font toujours attendre. Et les Réunionnais perdent patience.

Annick Girardin est repartie, après une visite de trois jours sur notre île. Aujourd’hui nous nous permettons donc de corriger la copie de la ministre, notée sur 26 points. Nous sommes le 20 mars 2019, alors qu’est-ce qui a réellement changé dans le quotidien des Réunionnais ?

Revalorisation de la prime d’activité Elle a bien été augmentée de 90 euros au niveau national. Une mesure effective pour les versements de février. L’allocation de solidarité aux personnes âgées portée à 903 euros par mois Certes, l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) a été augmentée, mais de 35 euros uniquement, pour un total de 868,20 euros. Les 903 euros attendus ne devraient être atteints que début 2020. Allocation adulte handicapé portée à 900 euros par mois L’allocation adulte handicapé (AAH) est toujours plafonnée à 860 euros. L’augmentation prévue est programmée au 1er novembre 2019. Reste à charge Zéro Le Reste à charge Zéro (RAC zéro) devait permettre un remboursement total des frais optiques, dentaires et des prothèses auditives. Mais la mesure ne prendra effet qu’au 1er janvier 2020, en ce qui concerne les lunettes. Pour les soins dentaires, il faut attendre un an de plus. Donner plus de place aux citoyens dans la politique de maîtrise de prix 50 citoyens sélectionnés ont effectivement été présentés comme prévus lundi 18 mars 2019, pendant la visite de la ministre. Zéro charge patronale pour les salaires autour du SMIC Au niveau patronal non plus, le zéro charge ne sera pas appliqué. Les charges n’ont pas été annulées en ce qui concerne les salaires jusqu’à 1,4 SMIC dans les entreprises du BTP et de moins de 11 salariés. Idem pour les salaires jusqu’à 1,7 SMIC pour les secteurs prioritaires. Heures supplémentaires exonérées de cotisations sociales L’engagement est tenu pour les heures supplémentaires réalisées à partir du 1er janvier 2019, et leur exonération d'impôt sur le revenu jusqu'à 5 000 euros par an, majorations incluses. Doubler le nombre de micro-crédits en 2 ans Rien n’est encore concret mais la progression semble être en bonne voie. 1 700 micro-crédits ont été signés en 2018. Le Boucler Qualité Prix moins cher de 10% en 2019 La ministre avait exigé que le Bouclier Qualité Prix (BQP) soit 10% moins cher, une mesure effectivement présentée en février. 109 produits le composent. Création d’un panier péi Malgré la baisse du BQP, le panier péi n’existe toujours pas. Le projet est resté vague, alors qu’il s’agissait d’une nouveauté pour l’année 2019. Remise à plat de l’octroi de mer C’était l’une des mesures phares, une proposition faite par Didier Robert, le président de la région. Mais pour l’instant rien n’a été validé, rien n’a bougé du côté de l’Etat comme du côté de la région. Défiscalisation industrielle prolongée jusqu’en 2025 Une mesure respectée puisqu’elle est inscrite dans la loi de finances 2019. Baisse de l’imposition dans les zones franches d’activité Les entreprises qui font partie des zones franches d'activité nouvelle génération (ZFANG) devaient bénéficier d'un abattement de l'impôt. Mais le décret n’est pas encore sorti. L’Aide à la complémentaire santé (ACS) basculée dans une tranche de la CMU-C Cette mesure qui fait partie du Plan Pauvreté ne pourra finalement être étudiée qu’en novembre 2019 car elle requiert des instructions spécifiques. Rétablissement de l’APL accession L'APL accession, qui avait été supprimée, a bel et bien été prolongée pour l’année 2019. Mais 363 dossiers sont toujours en attente. Lancement d’une conférence logement Outre-mer La conférence a été lancée le 31 janvier, et 80% des Réunionnais vont bénéficier de la baisse de la taxe d’habitation, comme prévu. Désignation d’un délégué à la concurrence Outre-mer L'inspecteur général de l'INSEE, France Armand, a été désigné en décembre dernier pour lutter contre la discrimination ultra-marine. Avis de l’Autorité de la concurrence sur le fonctionnement des marchés d’importation d’Outre-mer L’avis de cette autorité devrait être connaître d’ici la fin du premier trimestre soit très prochainement. Création d’un compteur emploi Il devait s’agir d’une plateforme pour comptabiliser les emplois créés et était annoncé pour février. Création d’une plateforme de soutien aux associations du territoire

L’enveloppe de 1,5 million d’euros devrait être distribuée en avril, a annoncé la ministre mardi 19 mars 2019, lors de son dernier jour de visite.

Création d’un site internet " transparence " Il n’a toujours pas vu le jour, mais la ministre a promis qu’il serait mis en ligne cette semaine. Accompagnement Département - Pôle Emploi 500 PEC (parcours emploi compétence) supplémentaires ont effectivement été développés fin 2018. Augmentation des prêts locatifs sociaux Cette augmentation fait partie de la loi finances 2019. Le quota de prêts locatifs sociaux est passé de 15 à 25%. Et les bailleurs privés ont eux aussi droit au crédit d’impôt. Création d’une cellule interministérielle dédiée aux contrôles des marchés publics et à la transparence de la dépense publique Cette mesure non plus n’a pas abouti et les démarches risquent de prendre plusieurs mois. Appel à projets de 2 millions d’euros de l’économie sociale et solidaire Il n’a toujours pas été lancé. Formation de 200 jeunes en agriculture Cela devait être fait avec des recrutements immédiats, mais le quota n’a pas été atteint.

Faisons maintenant le calcul. Un point pour chaque mesure tenue, un demi-point pour les mesures en cours, et zéro point pour les mesures non tenues. Ce qui nous fait un total de... 11,5/26 ! Soit ... 8,8/20. Peut mieux faire.

Comme le veut la règle, avoir entre 8 et 10 permet d'accéder aux épreuves de rattrapage. Autant dire que la ministre des Outre-mer est attendue de pied ferme désormais pour la fin de l'année 2019. Car passer sous la moyenne une nouvelle fois pourrait bien disqualifier la ministre pour de bon aux yeux des Réunionnais.

Coup de théâtre

C'est en toute fin de visite ministérielle, mardi 19 mars 2019, qu'elle a annoncé une mesure de taille : la recentralisation du RSA. "Nous avons accepté de récupérer la gestion du RSA", a déclaré Annick Girardin au micro en clôture de la Conférence régionale des acteurs de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

La ministre des Outre-mer semble donc avoir gardé le meilleur pour la fin. Reste à voir si les autres annonces non réalisées seront relancées et auront une chance de voir le jour dans l'année.

mm/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : société , politique , ECONOMIE , outre-mer , visite ministérielle , actualités de la réunion , Annick Girardin , Actus Reunion , Imaz Press Réunion

suivez-nous