Territoires et aménagement

Tout savoir sur La Réunion en quelques clics

photo imaz press

Quel est le prix moyen d’un appartement à Saint-Denis ? Quelle est la règlementation ? Y-a-t une école maternelle à proximité ? Un risque d’inondation ? Des transports en commun... Avec la plateforme Peigeo, développée par l’Agorah et présentée mercredi 27 février 2019, ces informations sont accessibles en quelques clics. Des cartes et des tableaux de bord interactifs, ludiques et innovants qui permettent de suivre l’évolution et l’aménagement du territoire. Si toutes les données ne sont pour le moment pas disponibles, elles seront mises à jour au cours de l’année 2019. Tout, tout, tout, vous serez tout sur La Réunion (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

• Des données accessibles pour tout le monde

Le pari était un peu fou… Développer un outil interactif pour que citoyens, élus, entreprises ou techniciens puissent s’approprier les milliers de données disponibles dans des rapports pas forcément facilement accessibles et lisibles sur le territoire... Tout le territoire réunionnais. L’Agorah, l’agence d’urbanisme de La Réunion et véritable laboratoire qui accompagne les partenaires de l’aménagement, a relevé le défi et leur innovation s’appelle Peigeo. Une plateforme de diffusion de données, interactive et accessible sur Internet par tout le monde.

"L’idée était d’arriver à se dire que nous tous, Réunionnais, nous avons besoin d’avoir accès à de l’info sur ce qui se passe sur notre territoires, sur nos parcelles… Tout est accessible, à tout le monde, sur notre site web, c’est clicable, interactif," résume en quelques mots le co-directeur de l’Agorah, Daniel David.

Concrètement, si "un citoyen veut acheter une maison et s’il sait où se trouve la parcelle cadastrale de cette maison, il peut la trouver, zoomer sur la carte, regarder quel est le règlement d’urbanisme associé, c’est à dire s’il est dans une zone qui est constructible ou pas par exemple. Il peut aussi savoir si elle est dans une zone à risque, les prescriptions qui sont à respecter…," détaille Daniel David.

Un ensemble de données qui étaient accessibles à la Préfecture, en mairie… "mais pas directement et de façon interactive sur Internet. C’est maintenant quelque chose d’appréhendable pour tout le monde, sur Internet," poursuit le co-directeur d’Agorah.

Regardez:

• Trois volets pour valoriser les données

La plateforme se compose de trois volets. Un visualiseur qui permet de visualiser les données sur des cartes, où il est possible de zoomer précisément jusqu’aux parcelles. Vous pouvez aussi réaliser et exporter des cartographies.

Il y a aussi un catalogue de données géographiques où l’internaute peut rechercher, consulter et référencer des données.

Et enfin des tableaux de bords. Ils étaient l’une des missions phares de l’année 2018 pour l’Agorah. Ils sont de véritables "portraits de quartier" qui donnent des informations simplifiées sur l’urbanisme, l’habitat, l’environnement…

Autrefois, ces données étaient contenues dans différents rapports des communautés de communes. L’objectif pour l’Agorah était de les rassembler et de les valoriser. Nous pouvons ainsi suivre l’évolution des quartiers au regard de plusieurs thématiques (démographie, logement, dynamique de construction, équipements etc.)

Par exemple, avec ces tableaux de bords il est possible de connaître le nombre précis d’appartement non occupés dans tel ou tel quartier, savoir le nombre de déchèterie, de lycées, de parcs… Les blocs des tableaux de bords sont dynamiques, un clic sur chaque entité permet de mettre à jour l’ensemble et ainsi d’affiner son niveau d’analyse selon les besoins.

Exemple de tableau de bord : les zones d'activités à La Réunion :

• Un outil également dédié aux entreprises et aux administrations publiques

Avec cette plateforme, "on arrive à avoir de l’info sur l’échelle réunionnaise, à l’échelle des intercommunalités, des communes puis des quartiers. En ayant de l’info sur chacune de ces mentions territoriales, on peut savoir quels sont les dynamiques de population dans chaque quartier: est-ce qu’il y a plus de jeunes? Plus de vieux? Quel est le taux d’emploi? Est-on sur un secteur où il y a eu des constructions importantes?," souligne Daniel David.

Les données ainsi valorisées permettent selon lui de se "poser les bonnes questions." Ils sont une plus-value pour les partenaires de l’aménagement, qui peuvent voir en quelques clics si un quartier est déficitaire sur un secteur, s’il y a besoin de faire un rattrapage… Ainsi, nous apprenons que l’enveloppe urbaine à La Réunion dépasse les 30.000 hectares, soit 12% du territoire de l’île. Qu’en terme de production de logement, ce sont en moyenne 6.600 logements par an qui sortent de terres, "une production largement insuffisante au regard des besoins estimés," observe l’Agorah. Pour les activités économiques, ce sont plus de 1.000 hectares qui sont dédiés à des zones de production, avec une augmentation constatée de 218 hectares depuis 12 ans.

Regardez les explications de Daniel David :

Pratique pour un "monsieur-tout-le-monde qui serait chef d’entreprise et voudrait s’installer, il pourrait se dire: "ici il y a du foncier disponible dans telle zone d’activité, et il y a des activités qui ressemblent à la mienne, banco je vais miser dessus." L’idée est d’arriver à faire quelque chose d’utile pour de la politique publique et qui serve aussi au grand public," résume le co-directeur de l’Agorah.

nt/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : aménagement , plateforme , territoire , agorah , actualité de la réunion , Actus Reunion , Peigeo

suivez-nous