Journée mondiale de l’eau

Un village de l’eau installé au Port

photo imaz press reunion

A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, la mairie du Port a installé un village entièrement dédié à la gestion de cette ressource, au complexe municipal sportif. Les partenaires de la ville, Runéo, l’Office de l’eau, la Chambre d’Agriculture ou encore la Fédération de pêche et l’Ecole supérieure d’art sont présents durant cette semaine et jusqu’à mardi pour accompagner le public, invité à découvrir les limites de cette ressource, mais aussi apprendre à décrypter sa facture d’eau.

L'eau est une ressource rare, préservons-là. C'est le message de cette semaine mondiale dédiée à l'eau. Dans le village de l'eau installé au complexe sportif du Port, et ouvert au grand public vendredi 22 mars 2019, plusieurs ateliers sont disposés pour sensibiliser et présenter tous les acteurs de l'eau. "Nous voulions montrer aux habitants tout le travail qui est fait au quotidien par les usagers du service eau et assainissement", explique Faouzia Nassor-Calichiana, responsable du service eau à la mairie du Port. Le tout avec des ateliers ludiques et pédagogiques.

Autre objectif du village de l'eau, qui s'adresse davantage aux adultes : comprendre sa facture d'eau. A l'étage du complexe sportif se trouvent plusieurs stands pour recevoir les habitants, facture à la main (ou non), et leur expliquer le détail de leur consommation et les redevances.

Des activités ludiques

"Ouvrir le robinet peut apparaître comme un geste simple", ajoute-t-elle. "Mais il y a de vrais enjeux sur la préservation de la ressource." Pour aider petits et grands à comprendre tout ce qui compose l'eau et comment elle arrive jusqu'à nous, des activités sont mises en place sous les tentes du village. "L'eau peut avoir différents gots, on la fait donc tester aux enfants pour comprendre la différence entre une eau Hépar par exemple, l'eau du pichet récupérée par micro-filtration et une eau de captage du Port", explique Jean-Nicolas Surjus, des Petits débrouillards.

Autre exemple de jeu, "Docteur fuite". Une ville miniature, reproduite sous forme de maquette, est approvisionnée en eau mais le (faux) réseau fuit. Les enfants doivent alors utiliser un stéthoscope de médecin pour "chercher à capter le son de l'eau, et trouver la fuite", explique Jean-Nicolas Surjus. "Ensuite ils soulèvent les trappes correspondantes et essaient de réparer."

L'eau dans son utilisation quotidienne

Les enfants seront aussi appelés à réaliser des puzzles pour reconstituer le cycle de l’eau, comprendre comment on obtient de l’eau potable et apprendre les bons gestes pour préserver cette ressource.

La Chambre d'Agriculture est également sur place, en tant que partenaire de la ville du Port, pour expliquer l'utilisation de l'eau dans les cultures. Un sujet d'actualité, après les chaleurs écrasantes qui ont menacé les fruits et légumes de La Réunion, plus spécialement durant le mois de janvier. Eric Lucas, responsable du département Diversification végétale, explique :" Nous aidons les agriculteurs de la commune à travailler dans le respect de l’environnement. On a fait changer pas mal de pratiques, plusieurs sont passés en agriculture raisonnée voire biologique."

Pendant encore 4 jours, les scolaires sont invités à découvrir ces ateliers. Lundi 25 mars, environ 150 collégiens et lycéens seront sur place. Mardi 26 mars, ce seront les primaires : "nous attendons 310 jeunes", précise Faouzia Nassor-Calichiana.

mm/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : eau , le port , sécheresse , actualités de la réunion , Actus Reunion , Le Port Actualité

suivez-nous