Une bonne saison s’annonce pour le goyavier

photo imaz press reunion

Avec l’arrivée de l’hiver austral, commence aussi la saison du goyavier. Et pour cette année 2018, la récolte du petit fruit rouge sucré pourrait bien être fastueuse. Les cueillettes sont d’ailleurs déjà lancées du côté de la Plaine des Palmistes.

Bonne nouvelle pour les amateurs du petit fruit rouge sucré ! Une bonne saison s’annonce pour le goyavier. À certains endroits, les récoltes peuvent déjà commencer. "Ça dépend de la température" indique Sylvie Léger, productrice de goyaviers depuis 11 ans à la Plaine des Palmistes. Elle a l’habitude de ramasser entre 3 et 5 tonnes par an. Selon elle, cette année s’annonce comme celle d’un bon cru pour la perle couleur rubis : "les pluies ont sans doute joué un rôle. On a eu aussi un bon coup de froid".

Le goyavier, alliant à la fois sucré et acidulé, apparaît traditionnellement durant la période de l’hiver austral. Et sa cueillette est devenue au fil des années une véritable institution sur l’île, dans les vergers ou les forêts. Elle commence généralement au mois d’avril pour se terminer au mois d’août. Rien d’étonnant donc à voir une file de véhicules serpentant sur la route des Plaines le dimanche durant cette période ! Pour rappel, il est possible de cueillir les goyaviers dans certains champs d’exploitations.

- Un fruit issu d’une peste végétale -

Originaire du Brésil, le petit fruit est issu... d’une peste végétale. En plus de ses fruits, l’arbuste est également apprécié pour son bois. Sylvie Léger le précise : le plus fastidieux, c ’est bien le travail de taille de ces arbustes. Armée d’une tronçonneuse et d’un sécateur, elle s’y est affairée depuis le mois d’octobre. Ça prend un certain temps, car "tout est manuel".

Sa production, elle en confie 75 % à la Coopérative. Le reste revient à sa table d’hôtes, "Au coeur de la Cascade Biberon". Et Sylvie Léger rivalise d’imagination pour mettre en valeur le goyavier. Et ce, à toutes les sauces. Ses spécialités ? Le poulet au vin de goyavier ou encore l’échine à la gelée de goyavier. Pour les amateurs de dessert, elle prépare aussi des sablés de goyavier.

Et alors, le goyavier de la Plaine des Palmistes, il est meilleur ou pas ? "C’est une question de température" avance Sylvie Léger, qui estime que la qualité de la commune est bien différente de celle du Salazie ou du Brûlé. Preuve en est, "tout le monde vient chercher les goyaviers à la Plaine". Pour profiter de la traditionnelle fête du petit fruit rouge, rendez-vous est d’ailleurs déjà donné du 1er au 3 juin par la commune des hauts.

mots clés de l'article : Réunion , La Réunion , plaine des palmistes , saison , goyavier , récolte , cueillette , Actu , hiver austral , Actus Reunion , petit fruit rouge

à voir également en vidéo

suivez-nous