Saint-Paul

Une consultation citoyenne sur le reboisement de l’Hermitage

photo imaz press

La mairie de Saint-Paul lance une concertation citoyenne sur le projet de restauration de la plage de l’Hermitage. Des travaux de reboisement qui s’étalent sur environ 2,2 km et vont durer 18 mois. La plage, elle sera toujours accessible. Il s’agit surtout de confirmer Saint-Paul en tant que ville verte. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Environ 4.400 arbres vont être plantés le long de l’Hermitage. Un projet de longue haleine pour la mairie de Saint-Paul qui souhaite à la fois lutter contre l’érosion de ses plages et s’ancrer dans un véritable projet de développement durable.

Les travaux devraient commencer d’ici un mois environ et vont durer un an et demi. Le choix des espèces est important : raisins de mer et veloutiers seront plantés et rejoindront les filaos, emblématiques de cette plage, comme l’explique Matthieu Massé, directeur environnement et développement durable à la mairie de Saint-Paul. "Ces 2,2 km de plage à reboiser se situent entre la Ravine l’Hermitage et le récif. Bien entendu nous souhaitons garder l’image des plages de filaos, tout en gardant également quelques racines emblématiques."

L’idée générale : créer des poches de restauration écologiques et retrouver ce qu’il y avait avant la création du chemin de fer. Par ailleurs, les travaux commenceront symboliquement à l’endroit où les paillotes ont été détruites. A ce sujet, Matthieu Massé se veut rassurant : "la plage sera toujours accessible, il n’y aura que certaines petites zones à contourner car des arbres y pousseront". Mais le bord de mer ne sera pas impacté.

Un système d’irrigation permettra de faire pousser ces jeunes arbres, goutte à goutte. Ensuite la végétation aura pris forme, la nature aura repris ses droits, et l’irrigation artificielle pourra être enlevée.

Coût de l’opération : 4 millions d’euros, financés à 70% par le FEDER (Fonds européen de développement régional), le reste par la commune. "On est toujours à la recherche de financements complémentaires", avoue Matthieu Massé.

Saint-Paul, prochaine capitale de la biodiversité ?

Un concours national permettra de choisir prochainement la capitale de la biodiversité. Trois villes sont en lice, dont Saint-Paul à La Réunion. Selon Yoland Velleyen, premier adjoint à la mairie de Saint-Paul, tout ceci s’inscrit dans la continuité. "Saint-Paul est déjà une ville verte. Nous avons par exemple favorisé le retour des tortues marines, il nous a aussi été livré le Pavillon bleu (un label européen qui récompense les plages propres, ndlr) livré récemment... Nous restons dans une démarche de développement durable."

Le reboisement de l’Hermitage va profiter d’une participation citoyenne. "On souhaite une participation citoyenne large", ajoute Yoland Velleyen. La consultation se fera du 15 juillet au 2 août 2019, menée par deux agents de médiation qui, chaque jour, vont arpenter la plage afin de poser des questions aux habitants sur leurs usages, leur vision de l’éco-tourisme et l’environnement. Trois grands thèmes qui feront d’ailleurs l’objet de thématiques les 17, 24 et 31 juillet.

Pendant cette période de consultation, les médiateurs pourront orienter les usagers vers les ateliers pour trouver des réponses plus complètes. Il est possible de s’y inscrire dès maintenant.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : saint-paul , arbres , plage , travaux , environnement , développement durable , nature , hermitage , reboisement , actualités de la réunion , Actus Reunion , Saint-Paul Actualité

suivez-nous