[VIDÉOS] Les mangues, citrons, poivrons et piments interdits de voyage

Vous pourrez envoyer des colis de fruits en métropole... sous conditions

photo FH imazpress

La réglementation européenne change à partir du 14 décembre, conséquence, l’envoi de colis de fruits en métropole est autorisé mais sous conditions et tout dépend des fruits... Pour la saison 2019/2020, les mangues, citrons, piments et poivrons ne pourront pas être expédiés. Interdiction formelle, la faute à une mouche des fruits qui prolifère depuis quelques années et dont les pays européens cherchent à se protéger pour ne pas qu’il y ait d’invasion sur les cultures, il faudra donc attendre un an, qu’un traitement soit validé. Les letchis, fruits de la passion et autres végétaux pourront être expédiés en métropole mais dès lors que le colis dépasse 5kg, il faudra passer par des contrôles effectués par les services de la direction de l’agriculture. Pour les ananas, bananes et noix de coco, rien ne change.

C’est l’un des casse-têtes de cette fin : avec cette réglementation européenne qui se durcit, les Réunionnais vont-ils pouvoir envoyer leur traditionnel colis de fruits à leurs proches en métropole ? La réponse est oui mais…

• Premièrement, les mangues, citrons, piments et poivrons ne pourront pas être envoyés en métropole. L’Europe a pris des dispositions pour renforcer la protection de son territoire face aux organismes nuisibles. Pour éviter l’introduction et la dissémination de ravageurs. la Réunion par exemple, la mouche des fruits fait des dégâts dans les vergers de mangues.

• Deuxièmement, les letchis, fruits de la passion et tout autres végétaux type chouchous par exemple présentent un risque modéré d’hébergement de cette mouche des fruits, il sera donc possible de les expédier en métropole mais sous conditions. Pour un colis de moins de 5 kg, aucune formalité ne s’impose, au-delà, il faudra passer pas un contrôle phytosanitaire. La direction de l’Agriculture est donc mise à contribution.

- La Poste s’occupe de 80% des colis de fruits réunionnais envoyés en métropole, l’entreprise a donc du s’adapter aux nouvelles mesures. Jacky Besseyre le directeur régional de La Poste explique comment ça marche, regardez :

Les colis de plus de 5kg seront donc contrôlés par des agents de la Daaf en fin de journée, un espace a été aménagé dans les locaux de la plateforme de colis de Sainte-Clotilde. Regardez l’interview de Philippe Simon, directeur de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (Daaf)

- l’aéroport : les voyageurs pourront toujours emmener avec eux des letchis, fruits de la passion et autres végétaux dans leurs bagages à main ou en soute. Mais au-delà de 5 kilos, ils devront passer par le guichet de la Daaf qui se trouvera dans l’enceinte de l’aéroport 7 jours sur 7 à tous les départs d’avions. Les agents de la direction de l’Agriculture vérifieront qu’aucun fruit n’est endommagé, si c’est le cas, le fruit en question sera jeté et les autres pourront être emmenés par le voyageur.

• Peu importe le poids, aucun contrôle ne sera réalisé pour les ananas, noix de coco et bananes qui ne représentent aucun risque.

• Si le particulier passe par une entreprise pour confectionner et acheminer des fruits en métropole, ce sera alors au prestataire de réaliser les contrôles nécessaires, idem pour les professionnels du secteur qui souhaitent expédier leur production dans l’hexagone.

Il n’est donc plus question de " double-contrôle " comme cela avait été envisagé au début. Les contrôles ne se feront qu’au départ de La Réunion mais pas à l’arrivée sur le territoire européen. La préfecture assure que cette mesure ne pénalisera pas les expéditeurs de colis de fruits, les délais d’envoi ne seront pas rallongés. Il est aussi précisé que pour les resquilleurs, ceux qui seraient tentés d’embarquer avec eux les " fruits défendus " ou qui ne passeraient pas par la case contrôle pour les fruits à risque modéré, une amende de 750 par fruit pourrait être appliqué ainsi que des poursuites en justice. Les contrôles de douane aléatoires sur ce volet seront en rigueur.

La Réunion a du s’adapter très rapidement à cette contrainte, le préfet, après avoir visité la plateforme de colis de la Poste fait le point sur les risques sanitaires, regardez :

La nouvelle réglementation s’appliquera à partir du 14 décembre, d’ici là, des phases de tests commenceront dès lundi prochain au niveau des contrôles phytosanitaires de la Daaf que ce soit à l’aéroport comme à la plateforme de colis de La Poste.

fh / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : préfecture , La Poste , PIMENT , letchis , daaf , actualité de la réunion , citron , mangue , Actus Reunion , Réglementation européenne , colis de fruits , contrôles phytosanitaires