poisson du 19 février au 20 mars

horoscope du mercredi 19 décembre 2018 sainte Théa, saint Urbain

Leïla Bekhti né(e) le 6 mars

Un jour, résidant alors en province, ses amis la poussent à passer le casting du film Sheitan (2006), réalisé par Kim Shapiron. Prise pour le rôle de Yasmine, elle travaille notamment aux côtés de Vincent Cassel. Remarquée pour cette prestation, elle est engagée pour le film collectif Paris, je t’aime, puis par Roschdy Zem pour son film Mauvaise foi. Après un détour par la télévision aux côtés de Gérard Jugnot, elle est recrutée pour Mesrine : L’Instinct de mort de Jean-Francois Richet et ensuite par Jacques Audiard pour Un prophète. Le succès des deux films permet à Leïla Bekhti de se frayer une belle place dans le petit cercle du cinéma français. Parmi ses plus belles rencontres figure celle de Géraldine Nakache, avec laquelle elle va nouer une très grande amitié. Cette dernière, en collaboration avec Hervé Mimran, la transcende dans le girly Tout ce qui brille en 2010, pour lequel est recevra un César du Meilleur jeune espoir féminin. La même année, elle joue dans Il reste du jambon ? et Itinéraire bis. En 2011, La source des femmes de Radu Mihaileanu et Une vie meilleure de Cédric Kahn marquent une nouvelle étape dans la carrière de l’actrice, capable de jouer des premiers rôles féminin avec force et délicatesse. En 2012, c’est dans Nous York de Géraldine Nakache et dans Mains armées que le public des salles obscures la retrouve. Avant l’hiver, un drame français avec Daniel Auteuil et Kristin Scott Thomas prouvent de nouveau l’étendue de sa palette d’interprétations. La même année, la comédienne fête ses 30 ans et se retrouve à l’affiche de Maintenant ou jamais, un thriller signé Serge Frydman. L’année suivante, elle joue dans L’Astragale, un drame de Brigitte Sy, puis décroche un premier rôle dans Nous trois ou rien, un portrait de famille dans lequel elle incarne une jeune iranienne fuyant le régime du Shah aux côtés de son époux (l’acteur et réalisateur Kheiron). Filmographie : 2005 : Sheitan de Kim Chapiron 2005 : Paris, je t’aime de Gurinder Chadha 2006 : Mauvaise Foi de Roschdy Zem 2008 : Des poupées et des anges de Nora Hamdi 2008 : L’Instinct de mort de Jean-François Richet 2008 : Un prophète de Jacques Audiard 2010 : Tout ce qui brille de Géraldine Nakache et Hervé Mimran 2010 : L’Or rouge d’Omar Bekhaled 2010 : Il reste du jambon ? d’Anne De Petrini 2011 : Toi, moi, les autres d’Audrey Estrougo 2011 : La Juve de Timgad de Fabrice Benchaouch 2011 : La Source des femmes de Radu Mihaileanu 2011 : Itinéraire bis de Jean-Luc Perréard 2012 : Une vie meilleure de Cédric Kahn 2012 : Mains armées de Pierre Jolivet 2012 : Nous York de Géraldine Nakache et Hervé Mimran 2013 : Avant l’hiver de Philippe Claudel 2013 : Planes de Klay Hall (Film d’animation) 2014 : Maintenant ou jamais de Serge Frydman 2015 : L’Astragale de Brigitte Sy 2015 : Nous trois ou rien de Kheiron Récompenses : 2011 : Swann d’Or de la révélation féminine au Festival du film de Cabourg pour Tout ce qui brille 2011 : Étoile d’Or de la révélation féminine pour Tout ce qui brille 2011 : César du meilleur espoir féminin pour Tout ce qui brille

plus de people

amour

Le respect se mérite, exprimez haut et fort vos opinions, ne fuyez plus les responsabilités !

forme & santé

Vous avez des troubles hépatiques ? Ne vous en faites pas, votre traitement en cours en viendra à bout.

travail

Les évènements ne vont pas dans le sens souhaité. Gardez, la tête froide, passez les différentes solutions au crible avant de décider.
  • vendredi 7 décembre 2018

    saint Ambroise

  • lever

    05h29

    coucher

    18h50