La top model Gigi Hadid en juré potentiel au procès Weinstein

© afp.com - Angela Weiss

La top model Gigi Hadid a fait une apparition lundi, en tant que juré potentiel, au procès pour agressions sexuelles du producteur de cinéma Harvey Weinstein, dernière célébrité en date de ce procès ultra-médiatisé.

La star des podiums était au tribunal de Manhattan lundi matin, parmi un nouveau contingent de jurés potentiels qui se succèdent depuis une semaine.

Douze jurés et six suppléants doivent être sélectionnés d'ici la semaine prochaine pour ce procès emblématique du mouvement #MeToo.

La mannequin de 24 ans, star des podiums du monde entier, en décembre encore à Paris pour un défilé de Chanel, a levé la main quand le juge James Burke a demandé si, parmi les quelque 120 jurés potentiels convoqués ce lundi, certains connaissaient M. Weinstein.

"J'ai rencontré l'accusé", a déclaré la mannequin, avant d'indiquer connaître aussi d'autres personnalités dont le nom pourrait être cité pendant le procès, comme Salma Hayek, qui a accusé M. Weinstein de harcèlement sexuel.

Alors que le juge lui demandait si elle pouvait juger l'affaire de façon impartiale malgré tout, Gigi Hadid a répondu par l'affirmative.

"Je crois pouvoir quand même garder l'esprit ouvert sur les faits", a-t-elle répondu.

Elle fera donc partie des jurés potentiels appelés à revenir jeudi prochain, pour une sélection plus poussée.

Il semble néanmoins improbable que cette star des réseaux sociaux, suivie par plus de 51 millions de personnes sur Instagram, soit retenue parmi les jurés.

Harvey Weinstein, 67 ans, ancien tout-puissant producteur d'Hollywood, a été accusé de harcèlement ou d'agressions sexuelles par plus de 80 femmes, dont des célébrités comme Ashley Judd, Gwyneth Paltrow ou Léa Seydoux.

Mais il ne sera jugé à New York que pour deux cas, un viol et une agression sexuelle, la plupart des faits reprochés étant prescrits.

La médiatisation de cette affaire rend la sélection du jury difficile: plus de 500 jurés potentiels ont déjà été convoqués pour ce procès prévu pour durer jusque début mars.

Beaucoup ont déjà demandé à être excusés, se disant incapables de juger objectivement les faits.

mots clés de l'article : Agression , célébrités , USA