[PHOTOS] Caravane de Prévention

Un tour de l’île en vélo contre la surconsommation d’alcool

Photos DR - Pauline Mélanie Hoareau

Depuis le 10 janvier 2019, une caravane de prévention fait le tour de l’île à vélo afin de sensibiliser le grand public sur la surconsommation d’alcool à la Réunion. L’initiative vient de l’association les Maillons de l’Espoir et de ses partenaires. Parti de Saint-Denis jeudi 10 janvier, quatre étapes étaient au programme de ce tour de l’île. Ils sont arrivés dimanche matin à Saint-Denis après avoir fait étape à l’Étang-Salé, Saint-Joseph et Sainte-Suzanne. C’est la cinquième édition de cet évènement et cette année un athlète exceptionnel a parrainé l’édition 2019 : Jean-Louis Prianon.

Jean Claude Fanchin et l'association les Maillons de l'Espoir étaient sur les routes ces quatre derniers jours afin de sensibiliser le grand public sur les dangers d'une consommation excessive d'alcool. Cette démarche a également reçu le soutien d'autres associations comme CAP (Club Animation Prévention) et Sports Loisirs Océan Indien, l'association de Jean-Louis Prianon. C'est la cinquième édition de ce tour de l'île à vélo : "Nous débutons chaque année avec cet évènement, afin de sensibiliser le public sur les dangers d'une grande consommation d'alcool, surtout pendant les fêtes de fin d'année et du début d'année" nous confie le membre de l'association. Après avoir fait des arrêts à l'Étang-Salé, à Saint-Joseph et à Sainte-Suzanne, l'arrivée s'est déroulée à Saint-Denis également le point de départ de la caravane. L'arrivée dimanche permet de rassembler les personnes pas disponibles en semaine : "On a envie de rassembler les personnes qui travaillent en semaine donc l'arrivée un dimanche est une bonne chose". déclare Jean Claude.

Une association active toute l'année

L'association Les Maillons de l'Espoir a été créé depuis plus d'une dizaine d'années. Elle qui oeuvre dans le milieu social et de la prévention des addictions, elle aide entre autres les personnes malade d’alcoolisme. Cette association dynamique accompagne les personnes et leur famille dans les actions de la vie de quotidienne, pour prévenir des situations qui pourraient les faire rechuter. La structure mène aussi des démarches et un accompagnement pour permettre aux personnes à s'insérer ou se réinsérer dans la vie professionnelle. Son activité ne se limite donc pas aux personnes déjà alcoolique, mais elle agit aussi dans la prévention et la sensibilisation. En effet, elle propose des ateliers débat, la caravane de la prévention, des rencontres avec des médecins, des psychologues et d'anciens alcooliques. Ils travaillent en partenariat avec le service addictologique de Bellepierre, et d'autres partenaires. Ils proposent aussi des activités telles que les sorties pédagogiques, des pique-nique, des projets de voyage solidaire (humanitaire) dans d'autres pays de la Zone Océan Indien.

Des chiffres effarants

La première édition avait rassemblée huit personnes, la cinquième elle a rassemblée 40 personnes : "Chaque année nous sommes plus nombreux". L'association implique directement des personnes alcooliques ou anciennement alcooliques : "Ce qui est formidable c'est que ce sont les personnes alcooliques qui viennent exposer leurs histoires". Ces histoires sont contées par des hommes et des femmes qui sont encore là pour en parler. Car à La Réunion les dangers de la surconsommation d'alcool sont illustrés de manière dramatique. "Un décès sur deux sur nos routes est la conséquence d'une consommation excessive d'alcool" rajoute Jean Claude. La Réunion est la deuxième région française en terme de mortalité liée à l'alcool. Autre problème mis en lumière lors du passage de la caravane : l'alcoolisation des mères de familles et des femmes enceintes. Avec le syndrome d'alcoolisation foetal, des dizaines d'enfants naissent avec des malformations lourdes sur La Réunion. Et en conséquence, environ 150 enfants auront des problèmes d'alcool ou des comportements à risque face à ce fléau. Ce sont des thèmes forts et sensibles que souhaitent partager l'association avec les personnes rencontrées au fil des étapes.

"Les mieux placés pour en parler"

Pour Les Maillons de l'Espoir, le but de cet évènement est la prévention. Selon M. Fanchin à chaque étape les participants rencontrent environ une cinquantaine de personnes : "Au total lors des quatre jours, on rencontre environ 500 personnes". Lors des échanges, ils distribuent des flyers et brochures afin d'alerter sur une consommation problématique d'alcool. Lors des éditions précédentes des éthylotests étaient distribués, mais avec les évènements du mois de novembre 2018, l'association a eu des difficultés pour les commander. La force de la manifestation est que ce sont des personnes alcooliques ou anciennement alcooliques qui participent et font vivre les évènements. "Ils ont vécu cette situation et c'est plus facile d'en parler à la fois pour eux et pour discuter avec le public". En effet il y a des échanges, des discutions et cela permet de recruter de nouveaux membres ou d'offrir une écoute à ceux qui n'osent pas forcément en parler en direct, ces personnes contactent l'association quelques jours ou semaine après. Une fierté pour Jean Claude "Ils sont les mieux placer pour en parler" et c'est grâce a eux que l'association propose chaque année différentes actions sur ce thème.

jb/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Saint-Denis , association , caravane , ALCOOL , vélo , saint-joseph , prévention , sainte-suzanne , tour de l’île , étang-salé , Evénements , Sports , les maillons de l’espoir , actualité de la réunion , Actus Reunion

à voir également en vidéo

météo

SAM 16 FÉV

sainte Julienne

23° 31°

saint-denis

les prévisions de la semaine

Résultats foot fournis par www.FootenDirect.com

Résultats en direct fournis par FootenDirect.com